Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web algérie

 

 

Face book

02-07-2013


"Priorité à l'environnement"

S'inscrivant dans le cadre de la politique visant à assurer la fermeture des décharges sauvages, en vue d'éliminer l'ensemble des nuisances apportées à l'environnement, le centre d'enfouissement technique (CET) de classe 2de Hamici, commune de Mahelma, a été inauguré hier par le Premier ministre Abdelmalek Sellal, lors de sa visite de travail et d'inspection dans la wilaya d'Alger.

D'une capacité de 10 millions de tonnes, ce centre a été réalisé à 100% par l'entreprise algérienne Amenhyd sur une superficie de 95 hectares.

Il est doté d'une aire d'enfouissement qui comporte un casier creusé dans le sol, dont le fond et les flancs sont recouverts d'une membrane étanche aux fluides où les déchets ménagers sont déposés.

Il comporte également un centre de tri de 24 tonnes/heure, un réservoir d'eau, une bascule et une aire de stationnement.

Une zone de voirie, une station de traitement des lixiviats (jus issu des déchets) d'une capacité de 80m3/jour et un bassin de stockage des lixiviats, ont été installés dans ce centre.

Le centre d'enfouissement ou «décharge contrôlée» comprend aussi une galerie de drainage des eaux pluviales, ainsi qu'une zone d'accueil (bloc administratif, cantine et atelier).

Le CET a été réalisé avec un coût de 3,413 milliards DA, dont 9 millions DA pour l'étude d'impact sur l'environnement, 3,048 milliards DA pour les travaux d'aménagement de la première phase du centre, 55,861 millions DA pour le suivi et le contrôle des travaux de cette première phase et 300 millions DA pour l'indemnisation du terrain.

Le CET de Hamici est conçu de sept casiers d'une capacité totale de 10 millions tonnes.

Un seul casier a été réalisé jusqu'à présent et les prochaines phases d'exécution du centre auront pour objectif la réalisation des six casiers restants, ainsi que le système de captage et de traitement des biogaz, a-t-on expliqué sur place au Premier ministre.

C'est l'Epic Gecital (gestion des centre d'enfouissement technique d'Alger) qui gère tous les CET d'Alger. Le premier ministre a, sur place, insisté sur la fermeture de la décharge publique d'Ouled Fayet d'ici décembre.

«Le centre d'enfouissement technique d'Ouled Fayet doit être fermé d'ici à début décembre», a déclaré M. Sellal.

Le CET de Hamici est pris en charge par une entreprise algérienne en partenariat avec une autre étrangère, a-t-on expliqué sur place, précisant que les travaux de neutralisation et d'atténuation des nuisances «ont été entamés et dureront jusqu'à la fin de l'année».

«A la fin des deux premiers mois de ce semestre, la fumée et les odeurs nauséabondes seront neutralisées», a-t-on assuré. Toutefois, la décharge publique «continuera à recevoir les déchets pour permettre de basculer provisoirement sur le CET de Hamici et, une fois réceptionné, sur le CET de Corso, qui sera opérationnel en décembre».

«Vers la fin de l'année, nous allons transférer la totalité des déchets de la capitale vers les deux CET et, par conséquent, nous pouvons entamer la neutralité proprement dite de la décharge d'Ouled Fayet», a-t-on également souligné. il existe, selon les déclarations des responsables, 12 décharges sauvages dans la capitale et leur éradication totale est prévue pour la fin de l'année.

Aussi, à l'horizon 2015, ces décharges seront transformées en «site neutralisés». A Oued Semmar et Ouled Fayet, il est prévu, selon les explications fournies au Premier ministre, «des parcs urbains» à la place des décharges.

Aussi, à terme, il est prévu la «récupération et la transformation», c'est-à-dire le recyclage, qui ne peut tout compte fait qu'être rentable. Les autorités inscrivent désormais l'environnement parmi leurs priorités.

Saïd Mekla

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article