Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web Nouara

http://www.tsa-algerie.com

 

Société - le 19 juillet 2014 à 15 h 14 min - Lilia Oufella.

Décidément, l’indignation peut être très brève chez les internautes. Alors que l’annonce de l’exploitation du gaz de schiste, le 21 mai dernier, a suscité un vent de colère et de protestation sur les réseaux sociaux, les internautes ont tout simplement oublié ce sujet quelques semaines plus tard.

Plusieurs pages Facebook avaient été créées pour dénoncer la décision du Président dès l’annonce de l’autorisation des recherches en sous-sol. « Non au gaz de schiste en Algérie », « Tous contre l’exploitation du gaz de schiste en Algérie » étaient les principales pages lancées par les internautes.

Alors que l’activité de ces groupes était très élevée à l’époque, le nombre de posts sur ces pages a considérablement baissé, avant de disparaître purement et simplement. Sur la plupart de ces pages, la dernière publication remonte d’ailleurs à fin juin…

Un événement aurait pourtant pu relancer le débat autour du gaz de schiste. Un ftour collectif a été organisé, il y a deux jours, par les chômeurs de Ouargla pour dénoncer l’exploitation de ce gaz. Mais la mayonnaise n’a pas pris sur les réseaux sociaux.

À l’image de ce ftour, le sujet du schiste est abordé sur Twitter lorsqu’il y a une nouvelle actualité sur le sujet. Mais les twittos ne s’attardent plus sur la question à l’heure où une multitude d’événements se succèdent depuis quelques semaines.

Car ce sont sans doute ces événements qui ont relégué le schiste au rang de discussion subalterne. Les violences à Ghardaïa, la Coupe du monde, les violents bombardements d’Israël sur la bande de Gaza ont fait complètement oublier aux Algériens la décision discutable du gouvernement. Mais, l’actualité étant fluctuante, le gaz de schiste pourrait revenir sur le devant de la scène beaucoup plus rapidement qu’on ne le pense…

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article