Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Karim Tedjani

La liste Ramsar des zones humides d'importance internationale vient de s’enrichir de cinq nouveaux sites algériens. Désormais, cette liste contient 47 sites couvrant une superficie de 3 millions d'hectares. “Nous avons classé ces zones au niveau international pour les valoriser selon des critères scientifiques. Nous avons beaucoup de potentialités en matière de ressources naturelles. Des ressources appelés à intégrer le développement économique, l’écotourisme et l’agriculture”, a déclaré Amar Boumezbeur, directeur de la faune et de la flore, au ministère de l’Environnement et du Tourisme, invité mardi matin de la chaîne 3 de la radio nationale, à la faveur de la journée mondiale des zones humides. La communauté internationale a retenu pour 2010 le slogan: "prendre soins des zones humides-une réponse aux changements climatiques”. Grâce à ses 1451 zones humides, dont 762 sont naturelles, l’Algérie se place à septième position mondiale.

Interrogé sur le parc naturel d’El Kala, détérioré par le passage de l’autoroute Est-Ouest, il a estimé qu’il faut à l’avenir retenir la leçon. “Il y a certainement des conséquences mais je ne dirais pas qu’elles sont désastreuses. Mais, on ne doit plus refaire ce genre de projet sans tenir comptes des éléments naturels tout aussi importants pour le développement que l’autoroute”, a-t-il déclaré. Selon lui, la zone humide d’El Kala est préservée. “Les lacs Tonga et Obeira ne sont pas menacés. Les flamands roses n’ont pas disparu. On a laissé des passages pour les animaux. La faune se porte bien”, a-t-il dit. Cependant, certaines zones humides sont tout de même en voie de disparition comme celles de la Mitidja, de Ait Tiour à Béchar ou de Chott Gharbi à Nâama.

Source:
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article