Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Karim Tedjani

 

 

 
 Une nouvelle loi régissant les investissements est en gestation au ministère de l’Industrie. Le nouveau texte ne sera finalisé qu’après la tenue des états généraux de la PME, en juin prochain. Mais l’on sait déjà que les PME vertes y seront favorisées.

 

Le code algérien des investissements est en cours de révision. La future loi sera caractérisée par une approche « sélective » en matière de politique d’incitation destinées aux entités économiques, a appris Maghreb Emergent auprès du ministère de l’Industrie, de la PME et de la promotion des investissements (MIPPI). M. Ammouri Brahiti, directeur général de la PME, a indiqué que ce ministère planche actuellement pour identifier les créneaux d’activité devant être favorisés dans le nouveau code des investissements.

L’environnement et le développement durable figurent parmi ces secteurs « importants » qui bénéficieront du soutien de l’Etat, a indiqué M. Brahiti, en marge de la conférence « Employabilité et entrepreneuriat dans l’économie verte en Algérie », organisée par GIZ (Coopération allemande au développement). L’Algérie compte actuellement « plus d’une cinquantaine » de PME vertes sur un total de 660.000 entreprises, recensées jusqu’à fin 2011.

Le prochain code des investissements sera « peaufiné », à l’issue des états généraux de la PME qui auront lieu, « si tout se passe bien », en juin prochain, a indiqué M. Brahiti. Les préparatifs pour la tenue de cette rencontre nationale devant réunir « l’ensemble des acteurs » en lien avec la vie économique ont « bien avancé », a-t-il dit.

Le code des investissements actuel a été promulgué en aout 2001. Certaines de ses dispositions, telle l’égalité entre opérateurs étrangers et nationaux, ont été rendues caduques par les mesures contenues dans les lois de finances et les LFC, adoptées ultérieurement.

 

Les politiques d’austérité menacent l’économie verte

Les travaux de la conférence « Employabilité et entrepreneuriat pour les jeunes et les femmes dans l’économie verte en Algérie», qui s’est tenue à l’hôtel Hilton à Alger, ont pris fin mercredi. Les experts conviés à cet événement ont été répartis sur 4 ateliers traitant des énergies renouvelables, du recyclage des déchets, du transport et de la logistique, ainsi que des nouveaux services dans l’industrie propre.

Le directeur résident de GIZ en Algérie, Siegmund Müeller, a déclaré que la question qui s’impose en cette conjoncture de crise économique mondiale est de savoir si les politiques d’austérités ne vont pas affecter les politiques incitatives pour l’économie verte, adoptés par plusieurs pays. Selon lui, l’économie verte créera 20 millions de postes d’emploi dans le monde d’ici 2030

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article