Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de Web Nouara

APS
(APS) jeudi 21 mars 2013 15 : 55

ALGER - Le patrimoine forestier en Algérie représente 11% de la superficie globale du pays, a affirmé jeudi le directeur de la planification à la direction générale des Forêts (DFG), M. Abdelkader Rachedi, affirmant que les espèces d’arbres qui forment cet espace nécessitaient une protection.

Les actions engagées par les pouvoirs publics pour la conservation et la gestion durable des forêts méritent aussi d’être renforcées pour faire face à des menaces causées par les constructions illicites et anarchiques, les changements climatiques, les feux de forêts et l’avancée du désert, a ajouté M. Rachedi qui s’exprimait à la radio nationale.

Le programme de plantation de plus d’un million d’hectares d’arbres lancé depuis 1990 n’est que "partiel" par rapport au potentiel forestier dont dispose l’Algérie qui est de 4,2 millions d’hectares, a-t-il estimé par ailleurs, soulignant que la législation qui régit ce domaine "doit être adaptée au contexte actuelle" car datant des années 1980.

Pour lui, les opérations de reboisement en Algérie visent en priorité la préservation et la réhabilitation des espèces d’arbres menacées comme le liège, l’argan, le chêne vert, l’acacia et autre espèces autochtones propres aux zones steppique dont la Halfa, ainsi que la protection des ressources naturelles, l’eau et le sol notamment.

M. Rachedi a précisé que l’objectif du reboisement n’aspirait pas, pour le moment, à produire du bois destiné à la construction ou à l’exportation, mais concernait la préservation de l’espace forestier, cette partie végétale indispensable à l’équilibre écologique, a-t-il dit.

Concernant les dégâts causés par les feux de forêts, l’invité de la chaîne III de la radio nationale a fait savoir que 70% des forêts incendiées connaissent un niveau de reprise sur le plan naturel.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article