Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Karim Tedjani

C'est un programme de cinq  expéditions scientifiques  pour "étudier,  évaluer et  surtout tenter d'apporter des réponses viables  au phénomène de la désertification en Algérie et le reste de la méditérranée".

 En effet, ce phénomène préocupant touche non seulement la zone méditerranéenne, mais aussi d'autres régions du globe. Selon un rapport de l'O.N.U  prés d'un tiers de la population mondiale est concernée.C'est dire l'importance du sujet... 

Pour ce qui concerne la Méditérranée, chaque pays des deux rives de cette mer qu'on a largement polluée, a comme  devoir de, non seulement trouver des solutions locales, mais surtout de s'inscrire dans une réflexion nationale et internationale. Ainsi, les expériences de chacune et  de chacun  serviraient la même cause. Car, en corrélation avec cette avancée du désert, il y a la sécheresse et les pénuries d'eau à venir.

Il serait donc  temps de se pencher trés sérieusement sur ce problème.

L'Algérie porte en son sein le plus grand désert du Monde, mais aussi des zones humides comme Guerbes-Sandhadja (wilaya de Skikda) et le lac Tonga (wilaya d'el Tarf) considérées comme d'importance mondiale. La biodiversité de ce territoire  accuse un taux important d'espèces endémiques. Sa position géographique, à cheval entre l'Afrique saharienne et l'Europe méditerranéenne, ses forêts (en grand danger), ses oueds, ses djebels,  et l'immense variété de micro-climats qu'elle abrite font de l'Algérie un véritable patrimoine naturel  pour les algérien(ne)s et le reste de la planète. C'est une responsabilité qu'elle doit assumer si elle veut vraiment être considérée comme un pays en voie de modernité. Ce patrimoine doit non seulement être préservé, mais aussi optimisé.

De nos jours, le développement se jauge aussi à la capacité d'endiguer les impacts environnementaux de sa modernisation et à gérer les changements climatiques qui s'opèrent un peu partout sur notre planète.

La société entière étant concernée, l'initiative ne peut pas  seulement venir des instances gouvernementales.

La communauté scientifique, le tissu associatif, les médias doivent participer à relever ce défi. Des pôles de bonnes volontés et de volontariats doivent  aussi être mis en place afin de favoriser l'implication d'un large public de citoyen(ne)s dans cette lutte contre l'avancée du désert et la pollution du pays. De la capacité à tous ces intervenants à se consulter, coordonner leurs actions, partager leurs compétences, profiter des expériences mutuelles, dépendra aussi l'avenir écologique du pays.

 L'Algérie, manque cruellement d'informations environnementales pour identifier précisément tous les enjeux dans ce domaine.

Or, divers secteurs d'activités dans le pays ont besoin de ces informations (science, industrie, construction, éducation, médias...) pour veiller à limiter les impacts écologiques du développement algérien. Les nombreuses lois qui ont été votées depuis 1972 en faveur de la protection de la nature et de l'environnement en Algérie ont elles aussi  besoin du support de ces données pour être appliquées judicieusement. Il faut  avant toute chose étudier le  térritoire et offrir à tous ceux qui en ont besoin des outils de mesure performants ainsi que  des supports d'analyse  fiables.

Cette phase de prospection, si elle ne génère pas des effets immédiats sur l'environnement, est, non seulement nécessaire, mais surtout vitale afin de préserver les acquis d'hier et de pérenniser ceux d'aujourd'hui.

 Cela n'empêchera pas non plus de veiller aussi à agir dans des domaines où l'urgence se fait ressentir comme la disparition progressive de nos forêts qui sont d'ailleurs le meilleur rempart contre l'avancée du désert...

 

 C'est, dans cette optique à la fois nationale, mais aussi universelle que le projet écologique algérien intitulé "Méditerranée" a semble-t-il  été conçu et  sera, je l'espère, réalisé.

 

Voici quelques informations pratiques sur le programme qui m'a été envoyé par Mr Rachid  Doufene.Il m'a d'ailleurs généreusement proposé de participer à cette aventure écologique et scientifique en Algérie. 

 

Tedjani Karim pour Nouara-Algérie.com

 

Les Cinq expéditions scientifiques:


EXPEDITION  I:  Hauts plateaux (Semi aride)
EXPEDITION  II :Terre productive (Terre fertile)
EXPEDITION  III: Forêts humides (Puits de carbone)
EXPEDITION  IV: Espaces protégés (parcs nationaux)
EXPEDITION  V:Sahara(Zone aride)
 


Les expéditions seront composées d’un panel de scientifiques et d’universitaires
algériens de renoms.

Les Objectifs du programme "Méditérranée"

 

OBJECTIF : 01
Découvrir, puis cartographier les couloirs de sables ascendants, ensuite les obstruer par
des digues vertes salutaires par des actions de volontariat.

Notre but, planter 1000 000 d’arbres chaque année pour freiner la désertification

OBJECTIF : 02
Collecter, les paramètres scientifiques, étudier, évaluer et comprendre
les mécanismes biologiques, climatologiques, géologiques … de notre pays.

 

LA FINALITE :
Protéger les terres fertiles de la désertification et garantir l’équilibre alimentaire notre pays.

 

 

Les membres fondateurs du programme sont :


Hocine DOUFENE_ Universitaire _Agro Economiste.
Smaïl DJAFFAR, _Universitaire _ Botaniste, Pathologiste
Mme Nassera HAMDAD _ Universitaire _ juriste et Spécialiste en environnement
Tarik ASSELAH _Universitaire _Climatologue
Hamid LARBES_Universitaire _Ecologiste, animalier.
Rabie CHERFOUH _Universitaire _Cartographe et Mise en valeur
Mme Malika NAIT KACI _Universitaire _Cartographe, Aménagement du territoire.
Abdel AKDIM _Universitaire _Cartographe, Géologue
Madjid DJEBBAR _Ingénieur _Pédologue (Science du sol).
Mohamed HAMMOU_"Médecin tropicaliste, entomologiste médical "

Karim Tedjani -Web Master  du portail "Nouara"

 

La délégation est ouverte, à d’autres scientifiques et experts qui désirent y participer, ceci
afin d’ouvrir de nouvelles perspectives d’avenir entre nos universitaires, scientifiques et
chercheurs qui doivent collaborer dans des projets scientifiques, non seulement d’intérêt
national, mais universels , sous forme d’ateliers scientifiques.

Objectif : Promouvoir une interactivité scientifique, d’avant garde, entre les

universitaires, scientifiques et chercheurs algériens et pourquoi pas méditerranéens.

 

Ce programme aura visiblement aussi une dimension artistique et veillera aussi à faire la promotion touristique de l'Algérie.

Une équipe de parapentistes sont aussi associés à ce projet...

 

Je vous en dirais  plus très bientôt.... 

 tags: écologie en algérie, scientifiques algériens, universitaires  algériens, écologie en méditérranée,développement durable en algérie, promotion tourisque en algérie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article