Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web écologique "Nouara"

 

La mise en service du dédoublement du collecteur d’assainissement de oued M’kessel (Frais Vallon), qui devait se faire en juin dernier, est toujours reportée. Des problèmes liés à la nature du sol expliquent le retard dans la livraison du projet, chargé du captage des eaux pluviales du massif de Bouzaréah et leur rejet en mer, a fait remarquer le directeur de l’hydraulique, M. Amirouche, qui a annoncé cette date lors d’un point de presse tenu au siège de la wilaya. Des responsables du ministère ont donné plusieurs échéances pour la livraison de ce projet : 2009 ou encore 2010.  «Avec la mise en service, en avril 2010, du dédoublement de oued M’kessel, il n’y aura plus de Bab El Oued bis», a assuré le directeur de l’assainissement et de la protection de l’environnement, Hamid Aït Amara, qui parle des inondations qui avaient touché le quartier de Bab El Oued le 10 novembre 2001.

Le directeur de l’assainissement du ministère des Ressources en eau assure qu’avec la livraison du projet, le quartier de Bab El Oued ne connaîtra plus d’inondations semblables à celles de 2001. Même assurance du ministre des Ressources en eau, M. Sellal, qui a déclaré, lors d’une visite du chantier, que le projet sera livré en 2009. Il n’en est rien. Le projet du collecteur n’a pas été livré malgré les assurances des responsables du ministère des Ressources en eau.  Le dédoublement de ce collecteur, qui prend naissance au carrefour de Baranès, vient en continuation des travaux du premier collecteur d’assainissement de oued M’kessel mis en place après les inondation de 2001. Sous forme d’un tunnel de 4 m de diamètre et 57 m de profondeur, l’ouvrage captera les eaux pluviales venant du massif de Bouzaréah et les rejettera à la mer au niveau de la plage R’mila, sur le boulevard Mira.

Les études et la réalisation du dédoublement du collecteur de oued M’kessel sont réalisées par le groupement algéro-français, Hydro-Technique et la société française CSM Bessac. Six ouvrages principaux de liaison sont programmés pour raccorder au collecteur les réseaux existant ainsi que les oueds des sous bassins, les versants des oueds Baranès, Sidi Medjbar, Frais-Vallon, Scotto-Nadal et Jaubert. Les derniers 400 m des travaux de dédoublement du collecteur de oued M’kessel seront réalisés à ciel ouvert à l’hôpital Lamine Debaghine. Il nous a été impossible d’avoir plus d’informations au ministère des Ressources en eau et de la direction de l’hydraulique, malgré nos incessantes tentatives.           

Communes sans étude de protection contre les inondations

 

Selon un bilan de la wilaya présenté, en juin dernier, devant des élus de l’APW, des études relatives à la protection des communes de Aïn Benian, Staouéli et Zéralda ont été achevées. Des études sont en cours dans les communes de Ouled Chebel, Birtouta et Tassala El Merdja, alors que d’autres seront lancées dans  les communes des Eucalyptus, Sidi Moussa et Baraki.  

Des localités de la wilaya d’Alger, qui connaissent ces problèmes, ne sont pas prévues dans les programmes mis en place par la wilaya.       

 

Nadir Iddir
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article