Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web écologie et environnement en Algérie

http://portail.cder.dz/s

De nombreuses interventions reflétant l’intérêt grandissant exprimé par les Britanniques à la région d’Afrique du Nord ont marqué rencontre sur les opportunités d’affaires en Afrique du Nord organisée mardi à Londres.

La présence d’un membre du gouvernement britannique en l’occurrence Lord Marland, Secrétaire d’Etat chargé de l’Energie et du changement climatique, traduit tout l’intérêt qu’accorde la Grande Bretagne à la région du Maghreb.

La stabilité politique de l’Algérie, son plan quinquennal de développement et son ouverture sur le marché extérieur ont été souvent mis en évidence par les hommes d’affaires britanniques qui ont une expérience du marché algérien. Olga Maitland, co-présidente du Conseil d’affaires algéro-britannique (ABBC) a affirmé, pour sa part, qu’en Algérie, il y a une énergie incroyable, évoquant "un boom économique avec un énorme programme de développement pour les années à venir".

Elle a appelé les entreprises à s’engager et à prendre part dans les projets de développement en Algérie.

Pour sa part, le directeur de la MEA, Ronald Spiers a affirmé que le dynamisme enregistré dans les pays d’Afrique du Nord, doit inciter l’Europe, en proie à la crise économique, à accroître sa coopération avec cette région dans l’ensemble des domaines, eu égard aux ressources naturelles de ces pays, à leur stabilité politique et aux opportunités d’affaires qu’ils représentent.

L’intérêt de cette rencontre réside, de l’avis de la majorité des intervenants, dans la richesse des débats, la diversité des thèmes abordés et la qualité des interventions en termes techniques.

Un panel d’experts économiques représentant des instituts influents au Royaume Uni, ont assisté à cette rencontre.

Trois ateliers ont été organisés autour des thèmes de l’énergie, des énergies renouvelables, les finances, les services et l’industrie. L’une des communications qui a suscité l’intérêt des participants à cette conférence a été celle donnée par Ahmed Mecheraoui, conseiller du ministre de l’énergie et des Mines, relative au programme de développement des énergies renouvelables en Algérie.

"L’Algérie a une vision claire à long terme avec un large programme de développement des énergies renouvelables, et ce que nous recherchons est l’apport de la technologie et de l’expertise dans ce domaine", a indiqué M. Mecheraoui, soulignant que la clé du succès dans tout partenariat, est de travailler en commun sur la base du principe "gagnant-gagnant".

A la faveur de ce programme, a-t-il dit, "les énergies renouvelables représenteront 40% de la production d’électricité à l’horizon 2030.

L’Algérie compte se positionner en tant qu’acteur majeur dans la production de l’électricité à partir du solaire photovoltaïque et du solaire thermique, et il appartient aux entreprises britanniques de s’impliquer dans cet effort de développement".

Cette rencontre a été organisée, rappelle-t-on, par la Middle East Association (MEA) dans le but de promouvoir les échanges entre le Royaume-Uni et le Maghreb.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

RABIA 14/06/2012 23:21


je suis tres interesser  sur l environnement en algerie pour un interet sur l énergie solair cet une question economique pour un recyclage de dechet et biensur le coté algriculture
alimentaire et l environnement sur un devellopement durable "c est a reflechir."