Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nouara Algérie.com

Ecologie, environnement, nature, économie verte et développement durable en Algérie

"Les insecticides chimiques sont utiles pour lutter contre les insectes, mais ils ne représentent pas les seuls moyens dont on dispose" par Canada Environement.

 


Environnement Canada / Environment Canada

http://www.atl.ec.gc.ca/epb/factsheets/pesticides/non_pest_f.html


"Les insecticides chimiques sont utiles pour lutter contre les insectes, mais ils ne représentent pas les seuls moyens dont on dispose. Le propriétaire de maison a plusieurs choix biologiques et culturaux qui, d'un point de vue environnemental et sanitaire, sont plus attrayants. Lorsqu'on s'en tient rigoureusement à un programme de gestion des insectes, chez soi et au jardin, on maintient leur nombre à un niveau où on devra rarement faire appel aux pesticides, sauf en dernier ressort.

L'expression "gestion d'insectes" vise à transmettre l'idée d'une gestion et non pas d'un approche systématique, c'est-à-dire maintenir les populations susdites au-dessous du niveau où elles pourraient causer des dégâts d'ordre économique et esthétique. À cette fin, il importe de connaître quelque peu la vie des insectes et l'influence de ltenvironnement physique sur la reproduction, la survie et la répartition des insectes. Les ministères fédéral et provinciaux de l'Agriculture tiennent la plupart de ces renseignements à votre disposition.

La lutte non-chimique contre les insectes doit être utilisée tout particulièrement comme étape initiale. Voici la liste des insectes qu'on trouve d'habitude chez soi et au jardin, ainsi que les méthodes d'enraiement correspondantes qui pourraient former le fondement de votre propre programme de gestion.

Au Jardin

Aphidiens (pucerons) >

Les coccinelles et les chrysopes s'attaquent continuellement aux aphidiens; mettre ces insectes sur des plantes infestées pourrait constituer un moyen utile d'enraiement. Souvenez-vous que les insecticides élimineront également ces prédateurs naturels. Éliminer les brindilles fortement infestées constitue aussi un moyen rapide et facile d'enraiement, qui d'habitude ne cause pas de dégâts permanents à la plante.

Vers gris (sous terre)

L'enlèvement des mauvaises herbes et des déchets végétaux du jardin au mois d'août réduira le nombre de vers gris l'année suivante. Ces vers vont fréquemment d'une plante à l'autre et se nourrissent de nouvelles racines. On peut réduire les dégâts causés à une culture en plantant des rangées plus courtes en alternance avec des plantes qui résistent aux vers. De plus, des boîtes métalliques de café ou des seaux en plastique dont on a enlevé le fond peuvent servir de bouclier protecteur aux racines des plantes. Enfoncez les 2/3 de la boîte en métal dans le sol et transplantez un plant par pot.

Arpenteuse, piéride des choux, teigne des choux et autres chenilles

Le Bacillus thuringiensis (variété Kurstaki) est classé comme insecticide biologique. Sa toxicité spécifique pour les insectes de la famille des chenilles, outre l'absence de danger pour l'homme et les ennemis naturels de nombreux insectes, en font un outil idéal dans l'application du programme de gestion. Étant donné qu'il s'agit d'une bactérie qui ne se répand pas, il importe de traiter les parties de la plante qui sont généralement attaquées par les chenilles. Le produit est en vente sur le marché intérieur sous le nom de Thuricide TM; ou on peut simplement l'appeler insecticide biologique. Comme autre solution, vous pouvez toujours donner à vos enfants, ou aux enfants de votre voisin, des filets à papillons et les payer pour attraper les papillons adultes avant qu'ils ne déposent leurs oeufs.

Larve de la mouch des oignons et mouche des racines

L'élimination et la destruction de tous les dechéts des cultures immédiatement après la moisson empêcheront les infestations par les larves. Dans le cas des oignons d'Espagne, il est moins probable qu'ils seront attaqués s'ils sont transplantés après de 10 juin. Les oignons sont particulièment exposés aux dégâts lorsqu'on les plante trop près l'un de l'autre. Pour réduire les dégâts, il serait souhaitable de planter des rangées plus courtes et bien séparées et de mieux espacer les oignons.

Limaces

Il importe d'enlever du jardin tous les déchets végétaux et les autres sources d'aliments et de placer des planches entre les rangées. Tous les matins, détruire les limaces qui se sont réunies sous les planches.

Hannetons

Évitez de planter dans un sol qui vient d'être labouré; laissez reposer la terre pendant une période de végétation.

Plantes de serre et d'intérieur

On peut éliminer beaucoup d'insectes (aphidiens, aleurodes des serres, tétranyques, etc.) sur les plantes d'intérieur ou d'appartement en mélangeant 30 ml de paillettes de savon dans un litre d'eau et en pulvérisant bien la plante infestée. Il vaut mieux appliquer cette méthode dans la baignoire. Écartez toute plante infestée des autres plantes de manière que les insectes ne se répandent pas. On peut enrayer les infestations du sol en versant la solution savonneuse dans le sol au lieu de recourir à l'arrosage habituel. On vend sur le marché des savons insecticides puissants pour éliminer les insectes très résistants.

Aphidiens

Employez des pièges collants jaunes pour attraper les pucerons et placez un moustiquaire devant les fenêtres et les ouvertures pour les empêcher d'entrer. Élaguez et jetez les brindilles fortement infestées, et pulvérisez la solution savonneuse sur la plante.

Tarsonémes du fraisier

Ces insectes pullulent dans des endroits très humides; il suffit de placer les plantes infestées dans un endroit frais et sec pour remédier au problème.

Sciarides

Les sciarides aiment le sol mouillé à forte teneur en matières organiques. Pour régler ce problème, il suffit d'enlever les feuilles qui pourrissent et de laisser sécher complètement le sol entre les arrosages. Lorsque cette méthode ne suffit pas, essayez de bien imprégner le sol d'une solution savonneuse. Et si cette dernière méthode n'apporte pas de résultat, lavez bien les racines et replantez dans un pot contenant de la terre stérilisée.

Cochenilles

Il importe d'enlever les feuilles des plantes qui sont fortement infestées et de vaporiser fréquemment ces plantes à l'aide d'un nébuliseur. Enlevez les grosses cochenilles avant qu'elles ne déposent leur masse d'oeufs blancs duveteux. Imprégnez le sol d'une solution savonneuse et, si l'infestation persiste, nettoyez les racines et replantez dans un pot contenant de la terre stérilispée.

Mille-Pattes

Nettoyer les racines et mettre dans un autre pot contenant de la terre stérilisée pour plantes. Dans les serres, veiller à ce que les bancs et le plancher soient toujours propres.

Poux des serres

Élaguez les feuilles fortement infestées et enlevez à la main les gros poux. Vaporisez fréquemment une solution savonneuse sur les feuilles jusqu'à ce que le problème disparaisse.

Arbres et arbustes ornementaux

Agrile du bouleau

Les arbres infestés dont la cime et les branches sont dans un état de détérioration très avancé doivent être enlevés et détruits entre la fin de l'automne et le printemps. Dès que l'on constate des indices de rabougrissement et de déclin, élaguer à une distance de 30 à 50 cm au-dessous des branches mortes et des cimes vers la fin de l'automne et détruire les branches élaguées.

Scolytes de l'orme et champignon parasite de l'orme

On parvient à enrayer l'expansion du champignon parasite de l'orme et des scolytes de l'orme en recourant à une combinaison de plusieurs méthodes: enlever et détruire les arbres malades ou morts; maintenir les ormes en bonne santé; et utiliser des substances chimiques pour détruire les scolytes (d'habitude les municipalités s'en chargent). La plupart des municipalités où il existe des cas de champignons parasites de l'orme ont des équipes d'experts qui cherchent et éliminent les arbres infestés.

Les mineuses - bouleaux, lilas et chênes

Pour empêcher la réinfection des arbres par les nymphes qui restent tout l'hiver sur le sol et dans les feuilles tombées de l'arbre, il importe de ratisser promptement, en automne, toutes les feuilles infestées et de s'en débarrasser (les brûler dans tout les cas possibles ou les jeter à la poubelle). Malheureusement, cette méthode n'empêchera pas la réinfection attribuable aux arbres infestés du voisinage. Il faudra parfois recourir à l'usage de produits chimiques pour combattre les infestations prononcées.

Saperde du peuplier

Dans les petits peuplements et les rideaux protecteurs de trembles, on peut enlever et détruire avant la mi-juin les "arbres porteurs de larves" fortement infestés. Il semble qu'on puisse réduire le risque d'attaques de la saperde en maintenant une végétation touffue (broussailles) près des autres arbres et arbustes.

Acariens gallicoles

L'élagage complet et la destruction des galles tous les ans aide à réduire les masses d'acariens. À l'avenir, plantez les variétés plus résistances comme: le 'Walker" ou le "Dunlop" ou le "Griffin" au lieu des variétés moins résistantes comme le "Brooks #5" et le "Northwest". Une humidité suffisante, le recours à la lutte contre les mauvaises herbes et la fertilisation permettent aux arbres de tolérer le développement d'infestations d'acariens et de galles sans d'importantes répercussions néfastes.

Tordeuse des bourgeons de l'épinette

La lutte par voie culturale est difficile. Le Bacillus thuringiensis est efficace lorsqu'on pulvérise après que les nouvelles brindilles ont perdu le capuchon de leurs bourgeons et que les larves de la tordeuse des bourgeons de l'épinette sont à mi-grandeur. Plusieurs pulvérisations pourraient être nécessaires.

Tétranyque de l'épinette

On peut lutter partiellement contre le tétranyque en rinçant les feuilles à l'aide d'un jet d'eau puissant toutes les deux semaines durant l'été. Tailler les branches inférieures pour accroître le passage de la lumière et la circulation de l'air; cela contribuera à réduire le développement des tétranyques.

Livrées

Enlever les bandes d'oeufs du début à la fin du printemps ou enlever les colonies de jeunes larves après éclosion. Le Baccilus thuringiensis est un insecticide biologique efficace.

Pour de plus amples renseignements sur le bon usage des pesticides et les solutions autres que les pesticides, veuillez consulter les autres monographies de la présente série.

 

Pour de plus amples renseignements

S'addresser aux ministères provinciaux de l'Environnement ou d'Agriculture ou appeler le service de renseignements sur les pesticides d'Agriculture et Agri-Food Canada, 1-800-267-6315."

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Karim Tedjani

Karim Tedjani est un blogeur indépendant très concerné par les questions de l'environnement ainsi que de l'écologie en Algérie... Depuis 2009 , il sillonne autant le web que son vaste pays d'origine; afin de témoigner, d'apprendre, mais aussi de militer...
Voir le profil de Karim Tedjani sur le portail Overblog

Commenter cet article