Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de Web Nouara

 

                                                                                                            Logo Liberté Algérie

Jeudi, 16 Mai 2013 09:50

Par : Farid Belgacem

 

Deux personnes sont mortes hier à trois heures du matin, suite à l'effondrement d’une habitation précaire à Bologhine (Alger), en raison des intempéries qui se sont abattues ces dernières 24 heures.

 

Les pluies ont encore fait des victimes à Alger. En plein mois de mai, les intempéries qui se sont abattues sur la capitale ainsi que plusieurs villes du nord du pays ont causé des dégâts humains et matériels considérables. Ainsi, deux personnes sont mortes suite à l'effondrement d'une habitation précaire, causé par un glissement de terrain à Bologhine, au lieudit Noureddine-Rabah. Deux autres personnes blessées ont pu être, par ailleurs, sauvées par les pompiers. L'Office national de la météorologie (ONM) a rendu public, mardi, un bulletin météorologique spécial (BMS) faisant état de pluies orageuses assez marquées accompagnées parfois de rafales de vent qui toucheront plusieurs wilayas du pays, notamment Alger.

Encore une fois, à défaut de retenir des enseignements, des centaines de cités et quartiers, de villages et de douars et une dizaine de wilayas ont été isolés en raison de pluies orageuses.

À Alger, la capitale, des bouchons monstres se sont formés dès la matinée d’hier. Ainsi, la RN2 a été coupée à la circulation. La RN1, reliant Alger à Blida, à 100 mètres du barrage de la Gendarmerie nationale de Baba-Ali, a connu le même sort. La RN36, reliant Tessala El-Merdja et Douéra, déjà coupée au niveau de Tessala El-Merdja pour une période de 45 jours, suite à la réalisation d'un passage de chemin de fer, a été inondée. Ce qui a obligé les usagers à emprunter des chemins difficiles.

L’intervention des gendarmes a permis d’établir une circulation par intermittence. Par ailleurs, entre Tessala El-Merdja et Birtouta, deux voies coupées provisoirement à la circulation ont causé de graves désagréments aux centaines de voitures qui empruntent quotidiennement cette route. La voie express de l’Est algérois a été aussi touchée, notamment celle reliant Bab Ezzouar et Dar El-Beïda, devenue difficilement praticable au niveau du pont de Sorécal. Là aussi, les travaux de réaménagement du pont ont poussé les services concernés à réguler la circulation par intermittence.

 

Des ponts effondrés et des glissements de terrain

Dans la wilaya de Boumerdès, la RN01 a complètement été coupée à la circulation suite au glissement de terrain. En outre, la RN68, reliant Boumerdès à Tizi Ouzou, au niveau de la cité Ben Chahra, commune de Chabet El-Ameur, une voie a été coupée sur 7 km suite à un glissement de terrain. À Tizi Ouzou, la RN03 ainsi que le CW01 restent difficilement praticables.

La RN12, reliant Tizi Ouzou à Azzazga et la RN15, au niveau du carrefour du village Cheikh-Ouamdour, sont également difficilement praticables à cause des travaux pour la réalisation d’un tunnel. Là aussi, les autorités ont dû ouvrir un chemin auxiliaire. La RN72, reliant Tizi Ouzou à Tigzirt sur 5 km, est totalement inondée à cause du réaménagement de la chaussée alors que la RN25 reliant Draâ El-Mizan et Draâ Ben-Khedda est difficilement praticable au niveau de la sortie nord-ouest vers celle d’Aït-Yahia-Moussa sur 8 km. Plusieurs chemins auxiliaires ont également été ouverts pour fluidifier la circulation.

Par ailleurs, le tronçon de l’autoroute Est-Ouest reliant Blida et Alger enregistre un ralentissement dans le flux de la circulation routière à 700 mètres de l'échangeur de Béni-Mered (Blida) sur une longueur de 1 800 mètres suite aux travaux qui viennent se greffer à ces brutales averses. À Mascara, la RN01 est totalement coupée suite à l’inondation de la chaussée alors que la RN97, reliant Mascara à Sidi Bel-Abbès, est coupée à hauteur du pont de Tichatouine, menant au village de Rehalia, suite à l’inondation de la chaussée. L’ouverture d’un chemin auxiliaire d’une longueur de 2,5 km, à côté du chemin coupé, a certes soulagé les automobilistes, mais le risque demeure encore. Dans la wilaya de Saïda, les RN01 et le CW01 ont été coupés à la circulation suite à l’effondrement de deux ponts. Même cas de figure sur la RN94, reliant Saïda à Sidi Bel-Abbès, au lieudit El-Guentra El-Kahla, aussi coupée, suite à l’effondrement d’un pont. Pis encore, un autre pont effondré a causé la coupure du CW36, reliant les communes de Sidi Boubekeur et Hounet. À Naâma, la circulation reste aussi difficile.

 

 

F B

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article