Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nouara Algérie.com

Ecologie, environnement, nature, économie verte et développement durable en Algérie

"Les oiseaux migrateurs sont là ! par Djamel Zerrouk (El Watan : 29 - 11 - 2005)


ILS ONT ATTERRI AU LAC DE RéGHAïa

Les oiseaux migrateurs ont atterri en Algérie. Leur lieu de prédilection dans l'Algérois étant le lac de Réghaïa, réserve humide dépendant de la Direction générale des forêts, située à une trentaine de kilomètres à l'est de la capitale.
Ils ont commencé à investir « timidement » le lac, fin octobre dernier. « Nous avons recensé 203 espèces, mais la majorité a déjà quitté la zone pour poursuivre son voyage jusqu'en Afrique centrale », nous a affirmé le directeur du centre cynégétique du lac de Réghaïa, Taleb Abderrahmane. Lors d'une virée sur les lieux, avant-hier, nous avons constaté la présence de plusieurs espèces de canards, entre autres le souchet, le colvert et le milouin. Visiblement heureux de nager dans des eaux « clémentes », les grêles, les foulques macroules, les goélands et autres flamants roses font également partie des espèces venues d'ailleurs. D'autres volatiles se reposent sur les berges du lac, donnant ainsi une idée sur le long trajet qu'ils ont eu à parcourir. « La majorité des oiseaux vient de Camargue, zone humide très célèbre en France. Comme vous voyez, ils sont en train de se reposer après un trajet non-stop d'au moins 700 km (traversée de la Méditerrannée) », explique le chef de service technique du centre cynégétique, Djamel Bachiri. Cette halte ornithologique, somme toute habituelle et périodique depuis des lustres, intervient alors que l'éventualité d'une pandémie de grippe aviaire met le monde en haleine depuis plusieurs mois. Les experts sont unanimes sur le fait que l'oiseau migrateur soit un vecteur potentiel du virus de la grippe aviaire tant redouté, baptisé H5N1. Dans la mesure où il est, bien entendu, contaminé. Les espèces qui sont actuellement à Réghaïa seraient-elles un facteur potentiel de propagation du virus ? « La migration nous provient d'Europe, particulièrement de France. Jusqu'à présent, aucun cas de grippe aviaire n'est décelé dans ce pays. Nous estimons donc que ces volatiles sont indemnes », soulignent les responsables, martelant que le mal ne s'installerait en Algérie que si la France est touchée. « Cette éventualité se concrétiserait si l'on prend en considération le seul facteur des oiseaux migrateurs », ajoutent-ils. Il faut savoir que dans les itinéraires des grandes migrations d'oiseaux, celui entamé à partir de l'Asie est le plus redouté. En effet, c'est dans ce continent que l'épizootie s'est le plus développée, causant le décès de plus de 60 personnes et l'abattage de plusieurs dizaines de millions de volailles (poules). L'Algérie risquerait-elle de servir de passage à ces migrations asiatiques dans la mesure où celles-ci transitent parfois par l'Europe ? Selon les experts en cynégétique du lac de Réghaïa, les deux couloirs européens qu'empruntent les oiseaux « asiatiques » en partance vers l'Afrique passent par Gibraltar et la Sicile. Deux tracés, selon leurs dires, qui s'étendront respectivement vers le Maroc et la Tunisie. Le lac de Réghaïa est doté d'une permanence vétérinaire chargée d'« épier le moindre geste des pensionnaires migrants ». « Pour l'instant, aucun signe n'a été décelé », nous a affirmé Dr Farida Boushaki, coordinatrice des services vétérinaires de la wilaya déléguée de Rouiba. Selon notre interlocutrice, les riverains du lac, notamment les éleveurs de volailles ont été approchés « un à un » afin d'isoler au maximum leurs élevages. « Il ne faut pas qu'il y ait de contact entre l'oiseau migrateur et les volatiles autochtones. L'appel est aussi lancé à tous les foyers (riverains) possédant des oiseaux en cage », prévient-elle. Les vétérinaires du centre procèdent régulièrement à des examens simulatoires sur des oiseaux de couvoir (nés dans la réserve de Réghaïa). « Ceci pour parer à toute éventualité. » 
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Karim Tedjani

Karim Tedjani est un blogeur indépendant très concerné par les questions de l'environnement ainsi que de l'écologie en Algérie... Depuis 2009 , il sillonne autant le web que son vaste pays d'origine; afin de témoigner, d'apprendre, mais aussi de militer...
Voir le profil de Karim Tedjani sur le portail Overblog

Commenter cet article