Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nouara Algérie.com

Ecologie, environnement, nature, économie verte et développement durable en Algérie

"Les pays musulmans unient leurs efforts contre les changements climatiques"Par Mona Yahia pour Magharebia (octobre 2010)

Les participants à une conférence ministérielle sur l'environnement organisée cette semaine (octobre 2010) à Tunis ont appelé à la coopération entre les pays musulmans dans la préparation de réponses aux catastrophes naturelles.

 

[Fethi Belaid/AFP/Getty Images] Le Président tunisien Ben Ali a appelé les pays musulmans à améliorer la gestion des ressources hydrauliques lors d'une conférence sur l'environnement.

La quatrième Conférence islamique des ministres de l'Environnement s'est terminée mercredi 6 octobre à Tunis sur un appel lancé aux pays musulmans pour qu'ils travaillent ensemble en faveur du développement durable et dans la lutte contre les changements climatiques.

Cette conférence a rassemblé des responsables gouvernementaux venus de pays arabes et des experts de quelque trente organisations internationales et régionales. Les sujets à l'ordre du jour de cette réunion de deux jours ont été la protection de l'environnement, la gestion des ressources hydrauliques, le développement des énergies renouvelables et la lutte contre la désertification.

"L'une des missions les plus importantes du moment est de rechercher les moyens les plus efficaces de répondre au problème de la rareté des ressources en eau", a déclaré le Président tunisien Zine El Abidine Ben Ali lors de la séance inaugurale. "[I]l constitue une source de graves préoccupations pour la plupart des pays musulmans, au vu de leur pauvreté en eau, de leur croissance démographique inéquilibrée, de l'exploitation arbitraire des ressources en eau, de l'agravation de la pollution, et des sévères et fréquents changements climatiques, ainsi que des problèmes liés à la sécheresse."

Les participants ont également mis en garde contre les dangers des catastrophes écologiques et de la possibilité de pertes en vies humaines et de biens, soulignant la nécessité d'un suivi proactif et d'une bonne prévention.

Lors de la séance de clôture, le ministre algérien de l'Aménagement de l'espace et de l'Environnement Cherif Rahmani a parlé de l'importance de la préservation de l'eau et de l'énergie et des énergies renouvelables.

La plupart des pays arabes souffrent de la désertification, du fait de leur situation dans des régions désertiques, ardides et semi-arides. Les ministres de l'Environnement du monde islamique cherchent donc de meilleurs mécanismes de collaboration pour lutter contre ce processus destructeur.

Dans leur déclaration finale, les participants ont également appelé l'Organisation islamique pour l'éducation, la science et la culture (ISESCO) à contribuer à la "Décennie des Nations unies pour les déserts et la lutte contre la désertification", et à soutenir les programmes de protection des écosystèmes et les modes de vie dans le désert au Moyen Orient et en Afrique du Nord.

"Les pays musulmans souffrent des problèmes de la désertification, des migrations et de la détérioration de l'espace", a déclaré Mohamed Mahmoudi Ould Bat, du ministère mauritanien de l'Environnement. "Cette conférence avait donc pour but de répondre à ces questions environnementales."

En Mauritanie, a-t-il souligné, "quatre cinquièmes du pays sont désertiques, et le gouvernement est engagé dans des efforts de lutte contre ce problème".

Les participants ont également intégré leur déclaration finale dans le cadre de l'Année internationale de la jeunesse 2010, appelant les Etats membres à renforcer leur participation. Cet appel intervient après que le Président Zine El Abidine Ben Ali eut demandé lors de l'ouverture de cette conférence au bureau exécutif de la Conférence islamique de l'environnemment de rédiger "une déclaration sur la jeunesse et la diversité biologique".

"Le monde islamique comporte un pourcentage élevé d'enfants et de jeunes, et l'avenir leur appartient", a déclaré le ministre jordanien de l'Environnement Hazem Amin. "Nous devons par conséquent préserver nos ressources naturelles et ce dont ils auront besoin à l'avenir."

 à Tunis – 10/10/10

Ce contenu a été réalisé sous requête de Magharebia.com.
 
 
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Karim Tedjani

Karim Tedjani est un blogeur indépendant très concerné par les questions de l'environnement ainsi que de l'écologie en Algérie... Depuis 2009 , il sillonne autant le web que son vaste pays d'origine; afin de témoigner, d'apprendre, mais aussi de militer...
Voir le profil de Karim Tedjani sur le portail Overblog

Commenter cet article