Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web environnement et écologie en Algérie

logo

La forte demande a vidé les stocks des fabricants

La canicule fait exploser les ventes de climatiseurs en Algérie. Depuis le début de l’été, les fabricants et les représentants des marques étrangères peinent à répondre à la forte demande. Les grandes chaleurs, avec des températures dépassant les 40° C dans les villes du nord, a provoqué un rush sur ce produit. De nombreux Algériens n’hésitent pas à s’équiper en climatiseurs ou à se doter d’un deuxième, voire d’un troisième appareil pour leur maison. Une aubaine pour les fabricants. Les prix des climatiseurs, pour les modèles les moins onéreux, démarrent à 25 000 dinars. « Nos ventes atteignent jusqu’à 3 000 climatiseurs par jour. Cet été est particulièrement caniculaire, la demande est très forte », affirme ce dimanche 12 août à TSA la direction de marketing de Samha, filiale de Cevital, qui fabrique et commercialise la marque sud‑coréenne Samsung en Algérie. La forte demande en climatiseurs a fait bondir les ventes de Samha de 50 % cet été par rapport à la même période de 2011, selon la même source. Samsung se partage un marché estimé à 600 000 climatiseurs par an avec plusieurs autres marques, comme Condor. Cette filiale du groupe privé Benhamadi, basée à Bordj Bou Arreridj a déjà vendu 180 000 climatiseurs depuis le début de l’été, selon son directeur général, Malek Benhamadi. « L’année passée, nous avions commercialisé 200 000 climatiseurs. Cette année, depuis le début de l’été, nous avons enregistré une très forte demande. Nous avons déjà vendu 18 0000 unités et nous continuons à en vendre », explique‑t‑il, précisant que 70 % des ventes de climatiseurs se font durant les mois de juin et juillet. La forte demande sur les climatiseurs a vidé les stocks de Condor, selon son patron. « La pénurie de certains types de climatiseurs est due au fait que nous ne pouvons fabriquer toute la gamme en même temps », explique‑t‑il. La canicule n’est pas le seul facteur à l’origine de la forte demande sur les climatiseurs. Les prix abordables de ces appareils et le coût relativement bas de l’électricité encouragent l’utilisation massive de climatiseurs par les ménages. Cette situation a engendré une forte augmentation de la consommation électrique en Algérie, selon le PDG de Sonelgaz. Les 500 000 climatiseurs installés en Algérie consomment 1 000 mégawatts, l’équivalent d’une fois et demie la consommation d’Alger, a‑t‑il précisé. Une hausse de la consommation qui, selon Sonelgaz, est à l’origine des problèmes de délestage d’électricité dans plusieurs régions.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article