Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web Nouara

Face book Version imprimable Suggérer par mail
08-10-2012
Le ministère des Ressources en eau engagera des projets en vue de protéger 600 communes sujettes aux inondations ainsi que les infrastructures de base, particulièrement les infrastructures des travaux publics. Pour cet important projet, une enveloppe de plus de 300 milliards DA sera dégagée pour lutter et prévenir les inondations dans les villes et les zones à risque, a indiqué hier à Alger le directeur de l'assainissement et de la protection de l'environnement au ministère des Ressources en eau, Ahcène  Aït Ammara.

Les 300 milliards  DA, ajoutera le même responsable, seront dégagés graduellement afin de faire face au phénomène considéré comme l'une des «priorités» du gouvernement. Mais pour M. Aït Ammara, cette question «n'est pas uniquement du ressort du ministère des Ressources  en eau», rappelant, dans ce contexte, l'installation d'un comité interministériel en octobre 2011 pour prendre en charge la problématique des inondations et mettre en place un dispositif de lutte et de prévention. Le comité en question a élaboré une cartographie des zones inondables, réalisé un inventaire et chiffré toutes les actions prioritaires qui seront entreprises pour lutter contre ce phénomène.

 Réalisée par l'Agence nationale des ressources hydrauliques, cette cartographie sera un outil d'aide à la décision. Elle permettra de connaître avec précision les zones où il faudra agir en priorité. Plusieurs projets, inscrits au titre d'un programme d'urgence, sont lancés dans le cadre de la protection des zones à risque contre ce problème cyclique. Parmi les actions déjà entreprises, on trouve la protection de la ville d'El Tarf, touchée par d'importantes inondations en février 2012. Outre la réalisation d'un canal de plus de 5 km,  

en voie d'achèvement, une étude d'aménagement de l’Oued Mefragh sachant que trois autres barrages sont programmés pour retenir l'eau en cas de crue. Au Sud, des actions ont été déjà entreprises, a-t-il indiqué. D'ailleurs, une «priorité capitale» est accordée à l'aménagement des oueds et au reprofilage ainsi qu'à la stabilité des berges. A Ghardaïa, le renforcement des digues a été finalisé.

«La vallée du M'zab est sécurisée définitivement avec les aménagements que nous avons réalisés. Ces travaux vont permettre de réguler toutes les crues même milléniales en cas de pluviométrie exceptionnelle», a-t-il assuré.

 D'autres travaux ont été achevés à Béchar au niveau du grand oued qui a fait l'objet d'aménagement permettant la protection de la ville en cas de crue. Pour sécuriser les villes d'Annaba et de Sidi Bel Abbès, M. Aït Ammara a affirmé qu'un grand projet de réalisation d'un barrage sera lancé incessamment en vue de protéger la première ville, alors qu'un nouveau barrage «Tabia» pouvant retenir plus de 20 millions de m3 d'eau, est déjà opérationnel à Sidi Bel Abbès. «Des travaux d'aménagement de Oued Mekerra ont été lancés pour lutter contre les inondations dans cette ville, a-t-il ajouté.

K. S
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article