Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web écologique Nouara

 
 

A une question sur l’effacement des dettes décidé en février 2009 par le Président de la République, le ministre a indiqué que le “dossier est définitivement clos au niveau des ministères de l’Agriculture et des Finances”.

Pas moins de 77.479 agriculteurs et éleveurs ont bénéficié de cette mesure, alors que le montant dégagé par le Trésor public à cet effet est estimé à 36 milliards de DA du montant global arrêté auparavant à 40 milliards.

Par ailleurs, et sur le manque de structures agricoles techniques dans la wilaya de Relizane, M. Benaïssa a souligné que son secteur prévoyait la réalisation de plusieurs structures décentralisées dans cette wilaya qui recèle un important potentiel agricole.

Outre l’Institut national des recherches agricoles spécialisé dans le traitement des sols salins et l’Institut national des sols, de l’irrigation et du drainage implantés dans cette wilaya, le ministre a précisé que son secteur comptait créer “incessamment” un laboratoire de dépistage sanitaire et de contrôle du lait, une instance technique pour l’amélioration de la production des semences de fourrage et l’élevage des espèces, ainsi qu’une instance technique chargée de la formation des éleveurs.

Selon les chiffres présentés par le ministre, la wilaya compte une superficie de 297.000 hectares de terres agricoles, dont 50.000 hectares irrigués, ainsi que 13.000 agriculteurs inscrits au niveau de la chambre agricole.

En dépit de la sécheresse qui frappe la wilaya de Relizane, sa production agricole a atteint 40 milliards de DA en 2010, indique le ministre.

Pour ce qui est de l’insuffisance des moyens consacrés au secteur de l’agriculture dans la wilaya de Djelfa, le ministre a souligné que l’Etat ne finançait pas l’investissement, mais accompagnait les acteurs.

Le représentant du gouvernement a mis en exergue les capacités de cette wilaya qui, malgré sa vocation pastorale, commence à diversifier sa production agricole, en s’engageant notamment dans l’oléiculture.

La production agricole dans la wilaya de Djelfa, qui compte 30.700 agriculteurs, a atteint 32 milliards de DA et alors que 1.000 hectares ont été recensés dans le cadre de la création de nouvelles exploitations agricoles, a-t-il ajouté.

Source:

Algérie Info
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article