Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web environnement et écologie en Algérie

Un grand nombre de projets pour la protection de l'environnement verront le jour au niveau de la région de Laâyoune. Ainsi, une ceinture verte viendra embellir le nord de Laâyoune sur une superficie d'environ 75 hectares. Cette dernière a nécessité un montant de 2,91 millions de DH. Elle se traduira par la plantation d'arbres et d'un système d'irrigation de goutte-à-goutte. Pour protéger cette superficie, une clôture sera construite et agrémentée d'un circuit sportif.

L'aménagement d'un espace pour enfants est également prévu. Par ailleurs, une étude pour la mise en place d'un système d'arrosage de goutte-à-goutte, a été réalisée. Tout comme des études techniques pour la qualification de l'espace de divertissement, prévu à proximité de la ceinture verte au cours de l'année 2012 et pour la période 2013-2015.

Ces projets ont été lancés par le Haut commissariat aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification et seront réalisés en collaboration avec le conseil municipal de la ville et la wilaya de la région Laâyoune-Boujdour-Sakia El Hamra. Ils sont destinés à protéger la ville contre les vents de sable et l'ensablement, sauvegarder ses infrastructures et créer des espaces récréatifs pour la population urbaine. Un autre projet sera réalisé à Hay Al Kassam à Laâyoune. Il porte sur la lutte contre l'ensablement pour un montant global de 4 millions de DH, dont près de 3,4 millions consacrés à la plantation d' arbres sur une superficie de 45 hectares.

Dans ce cadre, une convention a été signée entre le HCEFLCD et l'Association Talh pour l'eau et l'environnement à Laâyoune. Elle définira le cadre général de partenariat et de coopération entre les deux parties dans les domaines de préservation et de développement des ressources naturelles dans les provinces du Sud en général et plus particulièrement dans la région de Laâyoune-Boujdour-Sakia-El Hamra, à travers des projets et programmes.

Parallèlement à la réalisation de cette ceinture, d'autres actions de plantation d'arbres et d'entretien des espaces verts sont menées à l'intérieur de la ville, particulièrement dans les places publiques pour renforcer la lutte contre l'avancée des sables et contribuer à l'amélioration du cadre de vie des populations locales.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article