Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de Web Nouara

 

 

 

(Xinhua) — D’ici 2020, le Maroc compte produire près de la moitié de son énergie avec du solaire, de l’éolien et de l’hydraulique combinés. Le Projet marocain de l’énergie solaire qui accorde une priorité au développement durable se trouve illustré par l’élaboration de la charte nationale de l’environnement.

Avec un investissement estimé à 9 milliards de dollars, ce projet vise la mise en place en 2020 d’une capacité de production électrique à partir de l’énergie solaire de 2 000 MW sur cinq sites : Ouarzazate-Ain Bni Mathar-Foum Al Oued-Boujdour et Sebkhat Tah. Cette puissance représente 38% de la puissance installée à fin 2008 et 14% de la puissance électrique à l’horizon 2020.

Ce projet d’envergure internationale, qui permettra d’assurer une capacité de production annuelle de 4500 GW, sur une superficie globale de 10 mille hectares, sera achevé vers la fin de l’année 2019, et la date de mise en service de la première centrale a été fixée à 2015.

Par la mise en valeur du potentiel solaire, il contribue à la réduction de la dépendance énergétique, à la préservation de l’environnement par la limitation des émissions des gaz à effet de serre ainsi que la lutte contre les changements climatiques. Outre la production électrique, ce projet inclut la formation, l’ expertise technique, la recherche, la promotion d’ une industrie solaire intégrée et potentiellement le dessalement de l’ eau de mer.

Ce projet d’ envergure, qui se construira autour de partenariats publics privés ciblés, équilibrés avec des acteurs de référence, a été confié à l’Agence marocaine de l’énergie solaire (MASEN), qui assure le pilotage et la conduite du programme (conception, études, choix des opérateurs, suivi de la réalisation et de l’ exploitation....), tout en supervisant l’ ensemble des activités liées au projet.

A Ouarzazate (528 km au sud de Rabat), les participants au colloque international sur "les défis énergétiques dans l’espace euro-méditerranéen", ont pris connaissance, samedi, du projet du complexe solaire, qui leur a été présenté par un responsable de MASEN.

Le Projet de Centrale Solaire de Ouarzazate qui sera installé dans la commune rurale Ghssat, est située à quelque 10 Km de la ville d’Ouarzazate, sur une superficie de quelque 3000 hectares. Il permettra la production de 500 Mégawatts d’ici 2015, a expliqué le responsable. La réalisation de la centrale thermo solaire d’Ouarzazate s’inscrit dans le cadre du Plan solaire national et devrait éviter l’émission de 240.000 tonnes de C02.

Le projet sera réalisé sur plusieurs phases, dont la première est prévue sur une surface globale de 450 hectares, et devra développer une puissance de 125 à 160 MW avec une capacité de stockage supérieure à 3 heures. Parallèlement aux installations se rapportant au projet, la MASEN procèdera à la mise en place d’une unité de recherche scientifique et de développement. Quelque 19 entreprises étaient en lice pour la réalisation de ce projet, dans l’attente de l’annonce avant la fin de l’année en cours du groupe commercial gagnant.

En adoptant les énergies renouvelables, le Maroc vise à terme la réalisation d’un développement intégré du secteur énergétique et l’utilisation efficace des ressources, de sorte à assurer la sécurité énergétique de la région euro-méditerranéenne et à garantir un développement durable et équilibré sur les deux rives de la Méditerranée. Aussi, le Maroc, qui a une position stratégique au coeur d’ un carrefour énergétique, pour devenir une plateforme énergétique mondiale et des échanges électriques accrus entre les pays du pourtour méditerranéen grâce aux interconnexions qu’ il a développées avec l’ Espagne et l’ Algérie.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article