Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nouara Algérie.com

Ecologie, environnement, nature, économie verte et développement durable en Algérie

Maroc: les Circuit éco touristiques au parc national de Tazekka. taza.

Voici le genre d'initiative qui devrait être développée sur le térritoire algérien.

Karim.

 



 Parc national de Tazekka
A proximité de la ville de Taza, le Parc national de Tazekka («la pyramide» en berbère) est situé dans la partie nord du Moyen Atlas. Il fut créé en 1950 essentiellement pour protéger les ressources naturelles existantes au sommet du Jbel Tazekka (1.980 mètres d'altitude) et plus spécialement la futaie de cèdres qui se trouvent isolée sur ce piton, loin des autres cédraies marocaines du Moyen Atlas et du Rif. En 1989, le parc s'est agrandi pour englober d'autres espaces naturels (gouffres, grottes, cascades...).


Sa superficie globale est aujourd'hui de 12.000 hectares. C'est un territoire original par ses paysages et sa biodiversité. Sa végétation comprend des forêts de Cèdre de l'Atlas, de Chênes (Zeen, Vert et Liège) et de Thuya, mais aussi plus d'une quinzaine d'autres espèces d'arbres par pieds isolés : Genévrier Oxycèdre, Peuplier blanc, If, Caroubier, Frêne, Olivier sauvage... Sa flore comprend environ 600 espèces dont une cinquantaine sont endémiques ou rares. La faune comprend plus de 30 espèces de mammifères (Sanglier, Hérisson d'Algérie, Lièvre, Ecureuil, Porc-épic, Chacal, Renard, Belette, Loutre, Genette et Mangouste) et 83 espèces d'oiseaux dont les plus remarquables sont des rapaces utilisant les falaises du site. Deux espèces de grands mammifères ont été réintroduites dans le parc en 1994 : le Cerf de Berbérie et le Mouflon à manchettes. Il y a quelques années, le Cerf de Berbérie était en voie d'extinction à cause de la surchasse mais aussi de la dégradation de son milieu naturel due à la sécheresse, la surexploitation des forêts, le défrichement excessif... Aujourd'hui, il dispose d'un enclos de 500 hectares. En revanche, la Panthère, la Hyène rayée et le Lynx caracal ont malheureusement disparu du parc. Les touristes désireux de visiter le parc trouveront deux aires de pique-nique, un arboretum, un camping et des circuits équestres et pédestres. Le sentier «Liège» est facile à parcourir et permet la découverte des cerfs de Berbérie et de la forêt de Bab Azhar connue pour ses chênes-liège géants. Le sentier de «L'aigle» vous permettra d'admirer des aigles et autres oiseaux de proie, celui du «Chêne Zeen» -le plus long du parc- traverse une forêt de chêne Zeen et offre la possibilité de voir des sangliers, des hérissons, des rossignols... Le «Bouhadli», sentier le plus fréquenté conduit à deux sommets qui offrent une magnifique vue sur les montagnes du Rif vers le Nord et les montagnes de l'Atlas au Sud ainsi qu'une vue panoramique sur Dayat Chikar. Le sentier «les rochers» longes falaises et caves qui servent d'abri aux chauve-souris et aux chouettes effraie au printemps. Le sentier de «la Cédraie» mène au massif de Tazekka, terre d'accueil de cèdres âgés de plus de 200 ans. Enfin, ne manquez pas le gouffre de Friouata (le plus profond du Maroc) qui attire de nombreux spéléologues.
Pour préparez votre voyage, rendez-vous sur le site du parc : www.facebook.com/radwanfree C'est entre mai et juillet que la visite du parc est la plus intéressante car cette période correspond au pic de floraison

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Karim Tedjani

Karim Tedjani est un blogeur indépendant très concerné par les questions de l'environnement ainsi que de l'écologie en Algérie... Depuis 2009 , il sillonne autant le web que son vaste pays d'origine; afin de témoigner, d'apprendre, mais aussi de militer...
Voir le profil de Karim Tedjani sur le portail Overblog

Commenter cet article