Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de Web Nouara

 Au coeur des travaux des 5+5

 Les pistes de coopération dans le domaine de l’environnement, la protection du bassin méditerranéen et le développement durable ont constitué les points essentiels des travaux de la première conférence ministérielle sur l’environnement et les énergies renouvelables des pays du groupe 5+5, ouverts lundi à Oran. Dans une intervention à l’ouverture des travaux de cette rencontre d’une journée, le ministre de l’Aménagement du territoire, de l’Environnement et du Tourisme, M. Chérif Rahmani a annoncé que l’Algérie propose aux pays du groupe 5+5 du dialogue méditerranéen, trois pistes de coopération dans le domaine de l’environnement et du climat, pour faire face aux risques menaçant l’écosystème à l’ouest de la méditerranée. Le ministre a appelé dans ce contexte les pays du groupe 5+5 à la création d’un Observatoire de la Méditerranée et du Développement durable en vue de "l’amélioration des connaissances des modèles à l’échelle méditerranéenne", en indiquant que l’Algérie se propose d’accueillir les activités de cet Observatoire dans un jardin méditerranéen de 40 hectares situé sur le littoral d’Oran. Il a ajouté que la seconde proposition est d’élaborer un cadre de concertation et d’expression informel entre pays méditerranéens pour le climat en vue de faciliter les négociations prochaines prévues à Cancun (Mexique). Pour faire face à la mauvaise évolution urbaine, M. Rahmani a insisté sur la nécessité d’une consultation sur la durabilité des villes, en soulignant que l’Algérie appelle à cet égard à la création d’une agence méditerranéenne de villes durables et à la mise en place un plan d’aménagement de la côte méditerranéenne. Il a insisté également sur la coopération face à la dégradation des écosystèmes ainsi que sur une meilleure utilisation des ressources en eau. Pour sa part, la ministre espagnole de l’Environnement, du Milieu rural et du Milieu marin, Mme Elena Espinosa Mangana, qui co-préside cette conférence avec la partie algérienne, a mis l’accent sur la nécessité de protéger le bassin méditerranéen qui est une zone à risques en mettant en place une stratégie commune des dix pays du groupe 5+5 de l’ouest de la méditerranée, pour y faire face. La ministre espagnole a aussi appelé à saisir l’occasion de la tenue de cette réunion pour débattre des effets du changement climatique, induit par l’augmentation de la température et un déficit en précipitations. Les participants à la conférence ministérielle s’attèlent à débattre de nombreuses propositions sur la coopération dans le domaine des énergies renouvelables et l’environnement, afin de prendre en charge les préoccupations de la région dans ces domaines. La délégation algérienne comprend, dans cette rencontre, plusieurs représentants de départements ministériels notamment ceux de l’Intérieur et des Collectivités locales, des Affaires étrangères, de l’Aménagement du territoire, de l’Environnement et du Tourisme, de l’Energie et des Mines, de l’Enseignement supérieur et la Recherche scientifique, des Ressources en eau, de l’Agriculture et de Développement rural et du Transport, en plus d’organismes spécialisés dans les domaines de l’environnement et les énergies renouvelables. APS - 25/04/2010

 

http://portail.cder.dz/spip.php?article247

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article