Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de Web Nouara

(http://www.maghrebnaute.com)

Publié le 15.03.2014, 

 

 

Un enfant de 7 ans retrouvé sans vie a été retiré, samedi, d'une fosse submergée par une brusque remontée des eaux causée par de fortes pluies, à Chemora près de Batna, tandis que de nombreuses habitations ont été inondées, dans cette wilaya, ainsi qu'à Constantine a t-on appris auprès de la protection civile.

 

Les fortes pluies qui se sont abattues pendant plus de deux jours sur la wilaya de Batna ont causé l'inondation de 19 maisons à travers plusieurs communes des Aurès, notamment celles de Tazoult, d'El Madher et de Batna, selon la même source.

 

Il s'agit pour la plupart de constructions vétustes où les éléments de la Protection civile sont intervenus jusqu'à une heure tardive de la nuit de vendredi à samedi pour pomper les eaux pluviales, a-t-on précisé.

 

Il s'agit pour la plupart de constructions vétustes où les éléments de la Protection civile sont intervenus jusqu'à une heure tardive de la nuit de vendredi à samedi pour pomper les eaux pluviales, a-t-on précisé. Il y eu plus de peur que de mal parmi les passagers de ce minibus et une seule femme état de choc a été évacuée au CHU de Batna, a ajouté la même source.

 

Pour rappel, 5 personnes âgées entre 2 et 53 ans ont trouvé la mort vendredi, à Batna, dans deux accidents dus aux émanations de monoxyde de carbone. De fortes pluies continuaient encore de s'abattre à Batna où l'on enregistre une baisse sensible de la température.

 

Dans la wilaya de Constantine, plusieurs habitations ont été inondées, ces dernières 24 heures, à la suite de fortes précipitations, a-t-on appris auprès de la Protection civile.

 

C'est surtout dans les communes de Zighoud-Youcef et de Didouche- Mourad que les dégâts des eaux les plus importants ont été enregistrés, donnant lieu à de nombreuses interventions des éléments de la Protection civile, a indiqué le lieutenant Saâd Mehani.

 

Les eaux se sont infiltrées dans 32 habitations situées dans les quartiers El Hamel Kef Salah et Kantrat-Lahdid, dans la commune de Didouche-Mourad, dans la cité Zouabar-Abdallah et au village Mihoubi Mohamed-Salah, à Zighoud- Youcef, a-t-il précisé.

 

Plusieurs artères de la ville de Constantine, particulièrement l'avenue Aouati-Mustapha, sont difficilement praticables à cause de l'obstruction des avaloirs et des réseaux d'évacuation des eaux usées, provoquant la formation de flaques, a-t-on constaté.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article