Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web écologie et environnement en Algérie

Une nouvelle étude pour Expédition MED

Par : Imène Amokrane 

L’Expédition MED (Méditerranée En Danger), démarrera ce samedi 28 juillet pour effectuer une étude sur les microplastiques qui "guettent" notre Méditerranée.

Cette expédition scientifique est consolidée par un collectif de chercheurs issus de plusieurs laboratoires universitaires européens. Elle aura aussi à son bord, pour la première fois, un Algérien, le jeune Dr Emir BERKANE, chercheur et militant écologiste.

Le MED 2010-2013 est une grande campagne scientifique et environnementale en Méditerranée lancée durant l’été 2010. Elle a choisi pour sa deuxième édition comme thème de recherche "ETUDE DES MICROPLASTIQUES FLOTTANTS ET DE LA BIODIVERSITÉ EN MEDITERANNEE".

Selon une étude menée par MED, il y a «une présence en mer d’une pollution plastique quasi invisible, susceptible de rentrer dans notre chaîne alimentaire». Le collectif aura pour mission d’élaborer «une étude spécifique de l’abondance et la dangerosité des micro-déchets de plastique qui dérivent en Méditerranée et s’y accumulent (…) sensibiliser les populations sur les méfaits du plastique en mer, et sur la nécessité de réduire nos déchets en amont »… Mais également de «profiter des campagnes embarquées pour permettre une collecte de données à l’échelle du bassin méditerranéen sur la biodiversité marine. »

Comme indiqué dans le communiqué du collectif MED, dont Liberté a reçu une copie, l’expédition aspire à « mettre en place un réseau constitué de centres de recherche et d’associations environnementalistes mobilisés pour la protection de la biodiversité marine en Méditerranée, et la lutte contre les déchets en mer ».

C’est d’ailleurs à l’initiative de Patrick Garaud, directeur de l’institut français de Annaba que Bruno Dumontet, fondateur de l’expédition MED et le Dr Berkane se sont rencontrés (voir photo, de droite à gauche :  Karim Chiri président d'hippone sub, Bruno Dumontet fondateur de expié med et Emir Berkane président de addem). Bruno Dumontet avait donné des conférences dans plusieurs villes algériennes. C’était à cette occasion le début de la collaboration scientifique dans les domaines de la pollution aux micros plastiques et de la préservation de la biodiversité marine méditerranéenne.

Par ailleurs, « une collaboration avenir entre l’association française et d’autres algériennes dans les domaines d’intervention du comité à savoir la biodiversité et la protection des eaux internationales serait envisageable », d’après le même communiqué.

« Le programme PMF/FEM/ALG (Programme de micro financement, fond mondial pour l’environnement et le PNUD) programme chargé d’octroyer des micro-financements à destination des associations algériennes œuvrant dans l’environnemental et à travers sa représentante Madame Benchikh, s’intéresse de très près à cette participation», comme souligné dans le communiqué.

I.A

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article