Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de Web Nouara

Edition interactive calaméo



Des systèmes d'alerte de crues pour prévenir et limiter les inondations dans les zones à risque, sont mises en place progressivement, afin d'assurer la protection maximum des agglomérations contre la survenue de pareilles catastrophes, a annoncé hier  Aït Amara Ahcène, le directeur de l'assainissement et de la protection de l'environnement au ministère des Ressources en eau, sur les ondes de la chaîne III de la radio nationale.

Dans ce cadre, M. Aït Amara a affirmé que les aménagements entrepris sur certains cours d'eau ont permis de «limiter les dégâts par rapport au passé».

A titre d'exemple, il a cité celui de Oued Béchar «dont le niveau des crues a dépassé récemment les cinq mètres de hauteur». Evoquant le lancement d'une stratégie nationale de lutte contre les inondations, avec le concours de l'Union européenne, l'invité de la radio a signalé l'opération, en cours, de cartographie des zones inondables, pour pouvoir disposer d'une vision globale de protection des villes contre les débordements d'oueds.

Le représentant du ministère des Ressources en eau a indiqué qu'il existe une cinquantaine de sites particulièrement exposés aux inondations, citant entre autres ceux situés dans les wilayas de Khenchela, Batna, Sidi Bel Abbès, Bordj Bou Arréridj et Sétif. Développant les risques d'inondations dans les agglomérations du sud de l'Algérie, il a relevé leur spécificité par rapport à celles du Nord, «les crues dans ces régions se manifestant, souvent, a-t-il déclaré, de manière spontanée, à des moments où l'on s'y attend pas».

Concernant ces crues, le même responsable a annoncé que des études ont été lancées pour mettre en place des moyens de protection anti-crues, «notamment des aménagements d'oueds» aux alentours des villes de Tamanrasset, Illizi, Djanet et Biskra, en particulier.

Asma Y.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article