Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de Web Nouara

 

APS

 

(APS) samedi 2 novembre 2013 11 : 08/

 

OUARGLA - Le centre de traitement des déchets hospitaliers a été mis en service au niveau de l’établissement public hospitalier Mohamed Boudiaf à Ouargla, en marge des festivités du 59e anniversaire du déclenchement de la Révolution du 1er novembre 1954.

 

Il s’agit d’un centre qui dispose d’un équipement spécialisé dans le traitement des déchets d’activités de soins à risques infectieux (DASRI), qui présentent des risques sur la santé des personnes et sur l’environnement, a indiqué le directeur de la santé, de la population et de la réforme hospitalière (DSPRH), Imadeddine Mouad.

 

Ce nouveau centre dispose d’une capacité de désinfection de 1.000 litres/cycle (le cycle durera entre 35 à 40 minutes) de déchets stérilisés et assimilés à d’autres type de déchets ménagers, qui seront évacués vers des décharges publique ou au centre d’enfouissement technique (CET), a-t-il expliqué.

 

Sur la base de conventions à être élaborées prochainement, les cliniques et les laboratoires privés de Ouargla seront également obligés de détruire leurs déchets au niveau du centre de traitement de l’hôpital Mohamed Boudiaf qui peut traiter des quantités de 250 à 300 kg, a-t-il fait savoir.

 

La DSPRH d’Ouargla compte actuellement 4 autres machines de même principe mais d’une capacité moins importante (300 litres/cycle) au niveau des établissements hospitaliers, à savoir les complexes mère-enfant de Ouargla et Hassi-Messaoud ainsi que la maternité et l’hôpital de Touggourt.

 

D’autres équipements du type et de capacité moindre (150 lires/cycle) ont été prévus pour les établissements hospitaliers de proximités au niveau des communes de Rouissat, Ain El-Beida, N’goussa, Blidet-Amor, Taibet et Mégarine, selon la même source.

 

Afin de régler totalement la prise en charge du problème des déchets hospitaliers dans la wilaya d’Ouargla, des petites machines ont été proposées pour les établissements hospitaliers des régions éloignées tels qu’El-Borma.

 

Dans le cadre de la formation et de la sensibilisation, la DSPRH organisera prochainement un séminaire, en collaboration avec des spécialistes nationaux et étranges, sur le traitement des déchets hospitaliers, au profit des personnels médical et paramédical, a annoncé le responsable local du secteur.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article