Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de Web Nouara

“Le citoyen doit s’impliquer dans la préservation de l’environnement”

Par : KACHEMAD L.

Elle a inspecté plusieurs centres d’enfouissement technique mis en place et les décharges contrôlées dans la vallée du M’zab.

La secrétaire d’Etat chargée de l’environnement, Mme Dalila Boudjemâa, a affirmé lundi lors de sa visite de travail à Ghardaïa, que “les pouvoirs publics accordent un intérêt particulier à la préservation de l’environnement en allouant des budgets conséquents à la gestion des déchets pour l’élimination des décharges sauvages et leur reconversion en espaces verts”. Elle a entamé sa tournée par la visite du centre d’enfouissement technique de Bouhraoua, auquel a été allouée une enveloppe de 347 millions DA. Ce centre permettra de couvrir les besoins de Ghardaïa ville, Bounoura, El-Atteuf et Dhaïa Ben Dahoua. Elle s’est ensuite rendue à Metlili pour inspecter les installations du centre d’enfouissement technique, qui absorbe les déchets des 50 000 habitants des communes mitoyennes de Metlili et Seb Seb, et successivement à Berriane, Guerrara et Zelfana où elle a inspecté les sites de réalisation de 3 décharges contrôlées, d’une capacité de 100 000 m3 chacune. Le centre d’enfouissement technique de Metlili, les décharges contrôlées de Guerrara et de Zelfana viendront en appoint compléter le dispositif mis en place pour la prise en charge de 97 t, soit un taux de 80%. Selon la directrice de l’environnement de la wilaya de Ghardaïa, la gestion de l’ensemble de ces installations de traitement des déchets est confiée à un Epic de wilaya. Le parc de pré-collecte et collecte de la commune de Ghardaïa a été renforcé par l’acquisition de 4 camions à bennes, 3 camions-citernes et 2 bennes tasseuses. Il est aussi prévu l’acquisition et la mise en place au cours de cette année d’un nouveau dispositif de traitement thermique, doté d’un système de traitement des gaz, de récupération d’énergie et de chaleur des déchets et ce pour le renforcement de l’enfouissement des déchets. La vallée du M’zab sera incessamment dotée d’un autre centre d’enfouissement technique mais de déchets inertes, d’une capacité de 90 000 m3, d’une durée de vie de 10 ans. A Bouhraoua, la secrétaire d’Etat a visité le site de réalisation d’un futur parc citadin qui s’étale sur 20 ha pour un coût de 935 millions DA. La maison de l’environnement a été la dernière halte. Celle-ci est dotée d’une salle polyvalente de 250 places, d’espaces et de halls d’exposition et d’une médiathèque. La visite de tous ces sites disséminés sur plusieurs daïras de la vaste wilaya de Ghardaïa aura duré plus de 11 heures et a été clôturée par celle du merveilleux ksar de Tafilelt, qui surplombe le superbe ksar de Béni Izguen.


L. K

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article