Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web NOUARA

APS
(APS) jeudi 6 décembre 2012 11 : 31

BATNA - Les experts participant à l’atelier international sur les incendies de forêts dans les pays de la Méditerranée, clôturé mercredi à Batna, ont appelé à multiplier la formation et les échanges entre acteurs du secteur dans la région pour un meilleur management des feux de forêts.

‘‘La menace des incendies de forêts, accrue par les changements climatiques affectant la planète, exige le renforcement des capacités d’action en matière de prévention et de lutte’‘, ont estimé ces mêmes experts.

Christophe Bessacier, représentant du département des forêts au sein de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), a souligné, dans ce contexte, l’importance du projet de coopération régionale lancé depuis trois ans en Tunisie, au Maroc, en Algérie, en Syrie, en Turquie et au Liban par le réseau Silva Mediterranea et le Partenariat de Collaboration pour les Forêts Méditerranéennes.

De son côté, Francisco Rego, de la direction générale des ressources forestières du Portugal, a relevé l’importance des aménagements forestiers qui facilitent les interventions en cas d’incendie et permettent une gestion durable des systèmes écologiques.

‘‘L’Algérie a mis en place une stratégie nationale qui tient compte des besoins des populations riveraines des aires forestières, au travers de projets de proximité de développement rural intégré supervisés par le ministère de l’Agriculture et du développement rural’‘, a indiqué pour sa part Amar Boumezber, directeur de la flore et de la faune à la Direction générale des forêts (DGF).

Des experts d’Italie, de France, de Chypre, d’Espagne, du Portugal, de Grèce, du Maroc, de Tunisie et du Liban ont pris part aux côtés de spécialistes nationaux et de représentants de l’Agence allemande de coopération (GIZ) à cet atelier dont l’ultime journée a donné lieu à la présentation des conclusions des quatre ateliers ‘‘prévention des incendies’‘, ‘‘lutte contre les incendies’‘, ‘‘actions post-incendies’‘ et ‘‘perspectives de coopération méditerranéenne’‘.

La rencontre avait donné lieu, mardi, à une sortie de terrain vers la forêt de Beni Melloul (Khenchela) la plus grande du pays avec 75.000 hectares dont 15.000 ont été ravagés l’été dernier par un incendie qui avait duré 22 jours.

Cet atelier international de trois jours sur les incendies de forêts dans les pays de la Méditerranée, organisé à l’université de Batna, a été initié par la DGF, de concert avec la FAO et l’agence allemande GIZ.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article