Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web NOUARA

APS
Mardi 29 janvier à 18:42

Nécessité d’associer les jeunes au processus du développement durable (rencontre)
Les participants aux travaux de la journée parlementaire sur la jeunesse ont souligné mardi à Alger la nécessité d’impliquer cette catégorie dans les questions décisives liées au développement durable dans tous les domaines.

Les participants à cette journée parlementaire, organisée par l’Assemblée populaire nationale (APN) sous le thème « espoir, idées et activités », en coordination avec l’Agence des Nations unies pour la protection de l’enfance « UNICEF » à Alger et les Scouts musulmans algériens (SMA), ont mis l’accent sur l’importance d’établir « une passerelle entre les jeunes et les autorités publiques en vue d’ancrer la culture de citoyenneté chez eux ».

Dans ce contexte, le Commandant général des SMA, Noureddine Benbraham, a affirmé que les autorités concernées doivent « se rapprocher davantage de la catégorie des jeunes et leur garantir des espaces en vue d’exprimer leurs idées et leurs aspirations », soulignant l’importance « pour les députés d’accompagner les jeunes en vue d’ancrer la culture de citoyenneté chez eux ».

« Les jeunes qui sont l’espoir et l’avenir du pays ont besoin d’une meilleure prise en charge, en les associant aux propositions et décisions concernant leur avenir », a-t-il estimé.

Il a également souligné l’importance d’associer la société civile à « la sensibilisation des jeunes, au développement de la société, à la lutte contre tous les fléaux sociaux et à la consécration de la culture de citoyenneté ».

Le représentant de l’UNICEF à Alger, Thomas Davin a rappelé les engagements pris par les autorités publiques pour la prise en charge de la catégorie des jeunes notamment dans les domaines de l’éducation, de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation professionnelle.

L’Algérie a consacré des enveloppes financières de 15% au secteur de l’éducation et de 21 % à l’enseignement supérieur, et ce au titre du budget annuel de l’Etat, a-t-il indiqué.

Concernant l’emploi, une enveloppe financière de 80 millions de dinars a été investie dans les micro-crédits destinés aux jeunes chômeurs.

Il a appelé à fournir davantage d’efforts pour une meilleure prise en charge de cette catégorie qui représente 70% de la population algérienne, soulignant l’importance de cette rencontre consacrée à l’échange de vues et à l’écoute des préoccupations des jeunes.

Les travaux de ce séminaire se poursuivent au niveau d’ateliers de travail chargés de l’examen des aspects juridiques contenus dans la convention internationale des droits de l’enfant et les lois nationales relatives à la protection de l’enfant dont les droits à la liberté d’expression et au dialogue et la participation à la gestion des affaires du pays.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article