Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web Nouara

 

Intervenant lors d’une journée d’étude sur "la protection de l’environnement", M. Hamel a insisté sur la nécessaire "création, à l’échelle nationale, de services de l’urbanisme et de protection de l’environnement supervisés au niveau central par un bureau spécialisé regroupant 2116 policiers de différents grades répartis sur 48 unités au niveau des sièges de sûreté de wilayas, 399 au niveau des sièges de sûreté de daïras et 25 au niveau des sièges de sûreté urbaine".

Soulignant la nécessité "de renforcer la formation pour améliorer la situation environnementale", M. Hamel a indiqué qu’"outre leur formation, les éléments de la police mutés dans ces unités bénéficieront de stages de formation pour pouvoir accomplir pleinement les missions qui leurs seront dévolues".

Ces unités spécialisées, a-t-il dit, veillent à "appliquer les lois et réglementations en matière d’urbanisme et de protection de l’environnement, en collaboration avec les services techniques locaux".

M. Hamel a, dans ce sens, appelé à renforcer "l’effectif des équipes opérationnelles spécialisées pour leur permettre d’accomplir leurs missions dans les meilleures conditions", soulignant l’importance de la sensibilisation et de l’information en collaboration avec tous les acteurs concernés pour assurer un environnement sain au citoyen".

Il a en outre rappelé les problèmes environnementaux dont souffre l’Algérie du fait de la politique de développement adoptée dans le domaine industriel dans les villes côtières et les régions urbaines, une politique qui, a-t-il dit, est à l’origine de "la détérioration du littoral et la pollution des eaux en raison de la forte densité de la population et de la concentration des activités industrielles".

Il a, entre autres, évoqué "la dégradation de la biodiversité due aux incendies et à la désertification qui menace les régions agro-pastorales ainsi qu’à la pollution de l’air dans les villes".

M. Hamel a salué les efforts soutenus des autorités publiques à travers la mise en place de nouveaux mécanismes pour réduire ces risques et la création d’organismes spécialisés chargés d’élaborer des stratégies et des textes de loi inspirés des conventions internationales signées par l’Algérie.

Cette rencontre constitue "un premier jalon pour renforcer les services de police en matière de protection de l’environnement en ce sens qu’il permettra d’exposer les problèmes de l’environnement, de proposer des solutions et de renforcer la coopération avec le secrétariat d’Etat chargé de l’environnement".

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article