Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Karim Tedjani

Oran : Nouvelle découverte de tunnels au fort « Rosalcazar » de Sidi El Houari

 

L’antenne d’Oran de l’Office national de gestion et d’exploitation des biens culturels protégés a découvert de nouveaux tunnels au fort espagnol « Rosalcazar » à hai « Sidi El Houari » (Oran), a-t-on appris de cette antenne.

La découverte de ces tunnels a eu lieu lors d’une opération d’entretien des sites archéologiques situés à proximité du fort « Rosalcazar », rue Meftah Kouider, pas loin du lieu-dit « Châteauneuf » regroupant 18 sites, notamment le palais du Bey « Mohamed Kébir », a précisé le responsable des sites archéologiques à l’Antenne.

Selon des documents d’histoire, ces tunnels ont été utilisés par les Espagnols et les Ottomans comme réseau souterrain se divisant en cinq tunnels qui conduisent à différents forts et bastions de la « Casbah d’Oran » de hai « Sidi El Houari », y compris le « fort de San Pedro ».

Ils ont été découverts par une équipe multidisciplinaire relevant de l’antenne d’Oran de l’Office national de gestion et d’exploitation des biens culturels protégés, composée de spécialistes en archéologie et architecture, de guides touristiques et d’entretien des monuments, ainsi que des agents chargés de l’entretien des monuments qui devraient ouvrir hebdomadairement leurs portes au public dans le cadre de visites organisées.

Cette opération a également permis la découverte d’une poudrière et d’une batterie d’artillerie à proximité du palais du Bey, a rappelé la même source. Le même responsable a indiqué que ces monuments ont été utilisés pendant la seconde guerre mondiale par l’armée française à l’époque du gouvernement « Vichy », qui était allié à l’Allemagne, pour bombarder la flotte britannique en 1940.

L’antenne de l’Office national de gestion et d’exploitation des biens culturels protégés envisage d’organiser des virées touristiques dans ces deux sites, afin de faire découvrir aux visiteurs, à travers une exposition qui sera montée près de ces deux monuments, différentes étapes de l’histoire de la ville d’Oran.

L’objectif de ces tournées est d’animer le tourisme archéologique dans la wilaya et faire connaître la richesse de ces monuments historiques et archéologiques au public et aux étudiants en histoire et archéologie.

source: Algerie360.com

Annexe:
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article