Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web Nouara

 


 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le police vient de relâcher Ibek Abdelamelek, coordinateur national de la CNDDC et Fares Boukacir, porte-parole du même mouvement arrêtés il y' a quelques heures lors de l’Iftar collectif organisé par les chômeurs ce jeudi. 

 

Pour la symbolique et sûrement pour titiller les autorités, le mouvement des chômeurs a décidé de se regrouper non pas à la place Tahrir ni devant la Badr Bank comme ils ont l’habitude de faire ces derniers temps. Ils ont donc choisi la toute nouvelle direction de l’énergie et des mines, située à l’entrée du nouveau quartier administratif de Ouargla, provisoirement appelé, zone d’équipements publics, à la sortie de la ville. 

 

Invités à se rendre au siège de la sûreté de la wilaya de Ouargla, ou la police leur a, une nouvelle fois signifié l’interdiction d’organiser ce genre de manifestation, fortement réprimées depuis l’année dernière, les représentants des chômeurs se sont dits satisfaits de l’issue prise par cette manifestation aux multiples objectifs.

D’une part un rappel des revendications de toujours, à savoir des postes d’emploi dans la transparence et l’équité auxquelles se joint un nouveau point dans la lutte des chômeurs qui se positionnent désormais clairement contre l’exploitation du gaz de schiste dans le sud de l’Algérie rejoignant ainsi de facto le mouvement des défenseurs de la patrie auquel quelques membres de la CNDDC se sont joints individuellement en juin dernier.

La CNDDC renoue donc avec la manifestation ouverte dans la rue et réaffirme sa volonté de maintenir son mouvement anti-chômage et anti-exploitation des énergies non conventionnelles mais aussi de signifier son désaccord avec les autorités locales et le gouvernement qu’elles appellent à mettre un terme aux dépassements des responsables de l’ANEM et de respecter le droit fondamental à la liberté d’expression et de manifestation d’autant plus qu’ils ne s’associent à aucun trouble à l’ordre public, à moins d’une intervention musclée des forces de l’ordre telle qu’elle a été dénoncée, ce soir par la CNDDC.

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article