Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de Web Nouara

Les armateurs thoniers algériens appelés à se manifester - La campagne 2013 de la pêche au thon rouge sera entamée le 26 mai et se poursuivra jusqu'au 24 juin prochain avec à la clé l'augmentation, cette année, du quota réservé à l'Algérie à savoir 243 tonnes.


Un appel a été lancé par le ministère de la Pêche et des Ressources halieutiques aux professionnels de la pêche au thon rouge pour s'y préparer. La période de réception des dossiers, déjà ouverte, durera jusqu'au 26 février prochain.

Aussi, le ministère invite-t-il les armateurs de thoniers à se manifester pour participer à cette campagne «en précisant, dans leurs demandes, la nature de la pêche ciblée (thon mort/vivant), les caractéristiques techniques des navires et des engins de pêche, ainsi que les procès verbaux de visites d'inspection supplémentaires attestant l'aptitude à la navigation des embarcations et la conformité des moyens utilisés».

«Les armateurs sont donc invités à mettre à niveau leurs équipements aux spécifications techniques minimales établies et définies par la réglementation», indiquera la chargée de la communication au ministère de la Pêche, Mme Yasmine Khazem, qui a rappelé qu'«une journée d'information et de sensibilisation a été organisée la semaine dernière au siège du ministère afin d'expliquer aux professionnels de la pêche au thon les procédures et la réglementation à suivre».

Par ailleurs, l'Algérie prendra part à la réunion de la Commission internationale pour la conservation des thonidés de l'Atlantique (Cicta) qui se tiendra du 18 au 21 février à Séville (Espagne).

Il s'agira lors de cette rencontre, pour les pays membres, de présenter «leurs plans de pêche afin de vérifier leurs conformités aux dispositions de l'organisation».

Cette commission réunit l'Union européenne, les Etats-Unis, le Canada, le Japon et plusieurs pays méditerranéens dont l'Algérie, le Maroc, la Tunisie, l'Egypte, et la Syrie, ainsi que le Mexique, la Norvège, l'Islande et le Brésil.

Il faut retenir que le quota de pêche au thon rouge alloué à l'Algérie a été revu à la hausse en novembre dernier à l'occasion de la réunion de la Cicta à Agadir (Maroc).

Il est ainsi passé de 138 tonnes à 243 tonnes. Cette pêche sera réalisée entièrement par les opérateurs nationaux qui ne feront pas appel aux armateurs étrangers.

Rappelons que durant la campagne précédente seuls 69 tonnes de thon rouge ont été pêchées, soit 50% de la part allouée à l'Algérie (138 tonnes).

Les quotas de pêche de thon rouge accordés aux membres de la Cicta ont été fixés à 13 500 tonnes par an pour les deux prochaines années 2013/2014 contre 12 900 tonnes durant les années 2011/2012, selon le rapport de cette commission.

Par Badiâa Amarni

La Tribune/18/02/2013

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article