Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Karim Tedjani

Plus de 9.000 touristes ont visité la Kalaâ des Beni Hammad à M'sila

 

Le célèbre site de la Kalaâ des Beni Hammad, près de M'sila, a attiré plus de 9.000 visiteurs en 2009, a-t-on indiqué mardi à la direction de culture de la wilaya. Les responsables des secteurs du tourisme et de la culture se sont employés l'année passée à promouvoir la destination de ce site, a-t-on ajouté. L'organisation de nombreuses manifestations, locale, régionale, nationale et internationale, à l'image du festival national de la chanson Bedouie, des 1re journées théâtrales de la Kalaâ et des journées touristiques nationales, à contribué, dans une large mesure, à "réactiver la scène culturelle et scientifique dans la région du Hodna, et à faire connaître ses atouts", a-t-on précisé de même source. La Kalaâ (forteresse) des Beni Hammad est un site archéologique situé à quelque 1.000 m d'altitude dans la commune de Maâdid. Le site est classé patrimoine mondial par l'UNESCO depuis 1980.

Fondée en 1007 par Hammad Ibn Belkine Ibn Ziri Ibn Menad, de la tribu berbère des Sanhadja, la Kalaâ "n'a pas suscité un tel engouement touristique depuis au moins une décennie", s'est-on réjouis. Les mois de juin, septembre, novembre et décembre de l'année 2009 ont été les périodes les plus favorables à cette "montée" touristique et ce, "à la faveur, notamment, de l'organisation par l'université de M'sila de plusieurs activités scientifiques en rapport avec ce site archéologique", a-t-on également noté à la direction de la culture.

Le rôle "prépondérant" de la population de Maâdid dans cette renaissance de ce lieu historique a été souligné par les responsables du secteur de la culture. Ils se sont particulièrement réjouis de l'hospitalité des habitants de cette commune et de leur "sens de l'initiative" illustré par l'organisation du "printemps de la Kalaâ", une manifestation culturelle très conviviale, agrémentée de mets traditionnels et de visites guidées, qui a surtout permis à des centaines de personnes de se retrouver à l'ombre du minaret de la Kalaâ, haut de 25 m.

L'aura retrouvée de ce site vieux de plus de mille ans a également permis de renouer les liens affectifs qui unissent les communes environnantes, comme M'sila, Ouled Derradj, Meguerra et Berhoum autour de ce patrimoine universel qui fait la fierté de la région et qui donne aussi l'occasion d'explorer les prestigieuses montagnes de Takerboust qui entourent, comme une seconde enceinte, ces vestiges du temps et de l'histoire.

En avril 2009, rappelle-t-on, une exposition de photographies mettant en valeur les éléments composant la Kalaâ, comme les vestiges des palais et le minaret de la mosquée, témoignages de la grandeur de cette cité, avait attiré une foule considérable à la bibliothèque centrale de M'sila.

Des images de produits en céramique, de lampes à huile, de décorations murales, d'arabesques du palais El Manar et d'ornements en plâtre colorés provenant de ce site avaient révélé aux visiteurs le niveau d'opulence atteint par cette ville, élue capitale par les souverains de la dynastie Hammadite. Aujourd'hui, la Kalaâ des Beni Hammad semble aspirer à un même statut. Celui de capitale du tourisme dans le Hodna.

 

source: Aps 


logo aps

 

Algerie soir - Toute l'actualité de l'Algérie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article