Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web Nouara


 


Un stage de formation sur les protocoles de surveillance des herbiers à posidonie se tiendra du 28 juin au 3 juillet à Jijel dans le cadre du projet d'aire marine (AMP) relevant du parc national de Taza. Selon la direction de l'AMP, ce regroupement, animé par un expert étranger, traitera également du système d'information géographique (SIG), de la télédétection et de la délimitation des herbiers, ainsi que de la mise en place d'une base de données terrestre et marine du parc de Taza en vue de l'établissement d'un dossier de classement de la zone marine. Le personnel du parc de Taza, des experts algériens et de nombreux partenaires impliqués prendront part à cette formation sous la houlette du professeur Gérard Pergent, enseignant à l'université de Corse (France) et expert en matière de suivi de l'herbier à posidonie, chargé par le bureau du WWF Med PO à Rome d'assurer la direction de ce stage thématique, a-t-on précisé. Ce projet-pilote du Med Pan Sud, initié par le Fonds mondial pour la nature (WWF) vise essentiellement à mettre en place une base de données du SIG de la zone marine qui s'étend de Ziama Mansouriah jusqu'au Grand Phare situé à quelques kilomètres à l'ouest du chef-lieu de wilaya. Des protocoles internationaux relatifs aux aires marines protégées (AMP) et aux "aires spécialement protégées de la Méditerranée " insistent sur la protection de ces zones par des mesures appropriées dans le cadre d'une gestion durable des mers et des espaces littoraux. L'aire marine protégée de Jijel est située entre la localité de Ziama Mansouriah et le Grand Phare, plus connu sous l'appellation de "Ras El Afia" sur une distance de 30 km. Couvrant une superficie de 14.129 hectares, elle est inscrite dans le cadre de la conservation de la biodiversité marine et côtière et du développement des réseaux des aires marines protégées (AMP) au titre du projet MED PAN-Sud du parc national de Taza. Cet ensemble naturel présente de nombreux abris naturels (criques, plages, baies) ainsi qu'une multitude d'îles, d'îlots et d'affleurements rocheux. La biodiversité de ce site est composée de 617 espèces, dont 152 espèces de poissons et plus de 16 espèces d'oiseaux marins et d'eau, selon les responsables du parc.
R.A.

 

 


24-06-2010
Lemaghreb

Source : http://www.lemaghrebdz.com/lire.php?id=27573

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article