Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web écologie et environnement en Algérie

http://www.algerie1.com/

 

L’installation de panneaux solaires est prévue dans 444 communes steppiques du pays dans le cadre d’un programme de lutte contre la désertification élaboré par le ministère de l’Agriculture et du Développement rural (MADR), a indiqué mardi à Aïn Temouchent le gérant d’une entreprise privée versée dans ce domaine. Ce programme, qui touche un espace naturel de 20 millions d’hectares, permettra de stabiliser une population de l’ordre de 7 millions d’habitants disposant d’un patrimoine animal de 14 millions de têtes ovines, a ajouté M. Rabehi Mohamed-Amine dans son intervention au forum national sur les métiers verts. L’installation de ce système d’énergie renouvelable, à base de panneaux photovoltaïques dans des foyers ruraux et kheïmas de nomades, permettra d’économiser de l’énergie et d’encourager les éleveurs à mener à terme leurs actions d’autosuffisance nationale en viandes rouges, voire même à exporter l’excédent, a-t-il souligné. Prenant part à l’exécution de ce programme depuis 2005, cette entreprise, domiciliée à Sidi Bel-Abbes, « contribue à la reconversion de l’enjeu microéconomique en enjeu macroéconomique, notamment par la création de milliers de postes d’emploi », a indiqué M. Rabehi, signalant que son entreprise a installé le système photovoltaïque dans une centaine de foyers et kheïmas de la wilaya de Nâama. Le même système solaire, installé pour la signalisation routière et l’éclairage public en collaboration avec le secteur des travaux publics des wilayas de Tlemcen, Sidi Bel-Abbes, Saïda et Nâama, a donné « d’excellents résultats », a-t-il affirmé. Les plots solaires avertissent les conducteurs de l’imminence de carrefours et giratoires divers. Un pré-bilan avec les services de la Gendarmerie nationale des wilayas de Tlemcen et de Saïda a mis en exergue la nette réduction des accidents de circulation à ces niveaux, considérés auparavant comme points noirs, a ajouté ce responsable. Pour sa part, M. Karim Tidjani, créateur du portail web  « Nouara » a mis l’accent sur l’importance et l’intérêt de la mise en place d’un tourisme vert en Algérie.

Dans sa communication intitulée « Les associations écologiques algériennes, des potentiels à valoriser par le développement durable du tourisme vert en Algérie », M. Tidjani a souligné que le monde associatif constitue le cadre idéal pour « valoriser les ressources humaines capables de lancer ce genre de tourisme ».

Tout en mettant l’accent sur la richesse représentée par l’énergie renouvelable, le responsable de  « Nouara » a appelé à l’utilisation « des gisements inépuisables que sont les jeunes" .

« Organisée par la Direction de l’environnement, cette rencontre a été également marquée par plusieurs communications d’experts et universitaires qui ont mis l’accent sur l’intérêt de la mise en place d’une économie verte génératrice de métiers.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article