Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de Web Nouara

La Corse est une région méditérranéenne qui a beaucoup de points communs avec celles de la zone côtière de l'Algérie.

Karim

 

 
 
nm-photo-294769.jpg
Photo : J. M.
Les acteurs de la filière bois se sont retrouvés à Francardo, dans les locaux de Prumitei, à l'invitation de l'Odarc.

C'est dans le cadre du projet européen intitulé forêt modèle, que l'Odarc a invité les acteurs de la forêt insulaire à réfléchir, au cours d'un séminaire à Francardo, sur la thématique : « Les instruments pour une gestion forestière durable en Corse ».

Forêt modèle est en fait la mise en synergie de moyens matériels et humains permettant, à terme, un développement durable. Ce projet regroupe les régions Provence-Alpes-Côte d'Azur, la Corse, mais aussi les régions de Castille-Leon en Espagne, la Sardaigne, l'Istrie (Croatie), la Macédoine occidentale et la Thessalie (Grèce). Il est également associé aux services forestiers du Maroc, de l'Algérie, de la Tunisie et de la Turquie.

Le programme de travail se divise en trois étapes avec tout d'abord la définition d'un modèle méditerranéen de forêts modèles. Il mettra ensuite en oeuvre une stratégie commune pour la création d'une forêt modèle par région. Enfin, le troisième volet permettra de valoriser la forêt modèle comme un outil innovant et efficace de gouvernance des territoires à paysage forestier dominant.

En Corse, la politique de la CTC en faveur de la forêt et du monde rural est récente puisque la première délibération intervient en mars 2002. « Cette loi sur la Corse transfère la propriété des forêts de l'État à la CTC, l'intronisant ainsi comme le plus important propriétaire forestier de Corse et le principal acteur de la filière forêt-bois », a expliqué Alexandre Vinciguerra, directeur de l'Odarc.

Dans le cadre d'un programme de développement rural spécifique, 20 millions d'euros de subventions publiques peuvent ainsi être mobilisés pour des actions d'investissement, d'infrastructures, de défense de la forêt contre l'incendie, de protection de la biodiversité et d'animation. « Ce modèle est unique en France. Il reconnaît notre spécificité. Mais il nous place dans une obligation forte envers les autorités européennes et nationales, mais surtout envers les acteurs du monde forestier, face aux enjeux du développement de ces espaces », a poursuivi Alexandre Vinciguerra.

Le projet de forêt modèle est un processus de développement basé sur le partenariat à travers lequel des individus et des groupes représentant une diversité de valeurs, « travaillant ensemble dans une vision commune du développement durable d'un paysage dans lequel les forêts sont un élément important, mais pas exclusif », a conclu le directeur de l'Odarc.

Paru hier, dimanche 4 avril 2010
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article