Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web écologie et environnement en Algérie

http://www.elmoudjahid.com/

 

Sur les 7.056 projets de proximité de développement rural intégrés formulés, 6.618 ont été approuvés alors que plus de 4.989 projets sont en voie de mise en œuvre au niveau de 5.187 localités rurales situées dans 1.363 communes. Ces projets initiés dans le cadre de la politique du renouveau rural ont bénéficié à 690.488 ménages ruraux soit une population globale de près de 4.1429,28 personnes. Ces chiffres qui résument les toutes dernières performances réalisées par le département de l’agriculture et de développement rural ont été de 37.132 hectares plantés notamment dans les wilayas de Relizane. Saïda et Tissemssilt tandis que des actions de traitement de bassins versants ont été enregistrées dans 572 soit 1.675 localités. Est-il utile de souligner que la démarche du MADR consiste en la création, à moyen terme, de 100.000 nouvelles exploitations agricoles et d’élevage de différentes superficies essentiellement au niveau du Sud et des Hauts plateaux. Aussi, la nouvelle vision du développement du secteur de l’agriculture obéit à l’approche «filière» sur la base de contrats de performance destinés à encourager les bonnes performances et inciter les universitaires à opter pour l’investissement dans les projets de proximité d’autant plus que les pouvoirs publics ont mis en place une série de mesures incitatives pour justement intéresser la catégorie des diplômés à s’inscrire dans l’objectif qui consiste à créer 12.148 PPDRI comme projection sur la période jusqu’à 2014. Plus de 300.000 emplois/an à créer à cette échéance dans le secteur, tel est  le défi lancé à la faveur des décisions prises par l’Etat dans le cadre de cette politique qui vise à réduire la dépendance alimentaire de l’étranger.
En fait, les récentes mesures prises en conseil des ministres en date du 3 février 2010 au profit du secteur de l’agriculture. Le développement de la sphère de production et de la régulation, le développement des systèmes de régulation des produits agricoles et d’élevage par la consolidation de l’approche filière devant favoriser le partenariat public/privé, et la généralisation des PPRI (Projets de proximité de développement rural intégré) pour améliorer les conditions de vie des populations rurales, le renforcement les actions de lutte contre la désertification, de reboisement, le traitement des bassins versants, la protection des écosystèmes.Un objectif encadré par l’entreprise algérienne de génie civil. 
Le quatrième axe devra porter sur le rapprochement entre l’administration agricole et forestière et les populations rurales par la création de nouvelles subdivisions agricoles et de circonscriptions de forêts au niveau des daïras et le renforcement des délégations agricoles communales avec le concours du ministère de l’Intérieur et des collectivités locales. 
La mise en chantier de ces projets s’est accompagnée de dispositifs dont un fonds de garantie des crédits à l’agriculture et aux activités rurales. Un crédit bonifié pour la création de nouvelles exploitations agricoles soit 1 million de dinars par hectare, un crédit fédératif bonifié pour renforcer le système de régulation des produits agricoles et l’approche filière, l’élargissement du crédit leasing destiné à la mécanisation et la modernisation de l’agriculture, l’élargissement du crédit R’FIG sans intérêt au titre du renforcement et de la sécurisation des campagnes agricoles et l’amélioration des services à l’agriculture et aux élevages à travers d’autres dispositifs sectoriels figurent parmi les mesures prises dans ce sens.
D. Akila

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article