Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web Nouara

 

La beauté et l’originalité des pièces artisanales produites en Algérie par de jeunes porteurs de projets ont été mises en valeur, lundi à Constantine, à l’occasion du 2e Salon national des jeunes créateurs. Une centaine d’artisans représentant une quinzaine de wilayas du pays dont Khenchela, Médéa, Jijel, Blida, Batna, Skikda, Constantine et Alger, participent à cette manifestation culturelle, initiée par l’association Izdihar des arts traditionnels et culturels, en collaboration avec la maison de jeunes Ahmed Saadi et l’Office des établissements de jeunes (ODEJ). Ce salon qui se poursuivra jusqu’au 29 du mois en cours à la Maison de jeunes Ahmed-Saadi de la cité Filali, constitue une « riche vitrine du patrimoine artisanal, permettant, ce qui est relativement rare, de regrouper les produits de l’artisanat des différentes régions en un seul lieu », a souligné Karima Mahboub, présidente de l’association organisatrice.L’objectif de ce Salon, qui se veut un espace ouvert aux artisans désireux de présenter leurs produits et faire valoir leur savoir-faire, est de promouvoir et de relancer la production artisanale en y intéressant de jeunes promoteurs, a-t-on expliqué.Leila Boudraa, une jeune artisane ayant suivi une formation professionnelle, approchée par l’APS, a affirmé avoir « exercé toute seule pendant deux années avant de (s)’installer avec une amie pour (se) spécialiser dans la confection de gâteaux traditionnels ». Selon elle, « les affaires marchent plutôt bien ». Parfois, elle se trouve, affirme-t-elle, débordée par les commandes, particulièrement en été, saison des fêtes de mariage.La fabrication de gâteaux traditionnels est une activité devenue non seulement un créneau créateur de richesse mais aussi un vecteur de conservation d’un savoir-faire ancestral, jalousement sauvegardé par des femmes, a-t-on ajouté.L’artiste Samia Filali, diplômée de l’école des Beaux-arts de Constantine, a exposé quant à elle, une vingtaine d’œuvres peintes sur verre, consacrées à des sites de Constantine tels que le palais du bey, le pont de Sidi-Rached ou le vieux quartier de la Souika.La dextérité et l’esprit créatif de jeunes artisans des régions des Aurès et de Kabylie ont été mis en exergue à travers les différentes pièces présentées par des artisans venus des wilayas d’Oum El Bouaghi, de Batna, de Béjaïa et de Tizi-Ouzou. Ces artisans excellent, notamment, dans les domaines de la bijouterie traditionnelle, la sculpture sur bois, l’habillement traditionnel pour hommes et femmes, et la pâtisserie du terroir.Un prix « conséquent » sera décerné au meilleur artisan, au cours d’une cérémonie devant marquer la clôture de cette manifestation, ont affirmé les organisateurs qui se sont félicités de l’afflux du public de Constantine à ce Salon.

ici pour lire l’article depuis sa source.

Algérie Presse Service : 26 – 04 – 2011

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article