Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web environnement et écologie en Algérie

http://www.elmoudjahid.com/

Il a fait chaud, même très chaud ces derniers jours.

 

Il a fait chaud, même très chaud ces derniers jours. Cette canicule cyclique qui sévit depuis le mois de juillet sur l’ensemble des willayas d’Algérie et touche plusieurs autres pays persistera, selon l’Office national de météorologie, jusqu’à mercredi prochain sur les quatre coins du pays. Plusieurs wilayas sont concernées par cette hausse des températures, à savoir Alger, Oran, Tlemcen, Sidi Bel-Abbès, Saïda, Mascara, Relizane, Tiaret, Chlef, Tissemsilt, Aïn Defla, ainsi que les régions de Blida, Médéa, le sud de Boumerdès, le sud de Tizi Ouzou, Bouira et Msila...

Ces vagues de chaleur ont causé d’incessantes coupures d’électricité, en particulier depuis mercredi dernier. Ces perturbations d’alimentation en électricité ont plongé certains quartiers d’Alger, durant les soirées de mercredi et jeudi, dans le noir. Le réseau de transport par tramway a été également affecté par ces perturbations. Ces coupures ont été certes rétablies après une heure de coupure, mais force est de reconnaître que celles-ci ont bel et bien perturbé la quiétude des citoyens. Le recours accru à la climatisation à cause des chaleurs participe à cette coupure momentanée de l’électricité dans la mesure où il induit des pics de consommation exceptionnels depuis le mois de juin dernier.

Rappelons qu’en début d’été, le ministère de la Santé avait rendu public un communiqué d’alerte pour la démarche à suivre en cette période caniculaire. Ainsi, la population la plus vulnérable, constituée d’enfants en bas âge, de personnes âgées et de malades chroniques, est appelée à prendre plusieurs précautions comme d’éviter de sortir aux heures les plus chaudes et de rester à l’ombre à l’abri d’une exposition prolongée au soleil, de boire suffisamment d’eau en évitant les boissons très sucrées.

Le communiqué du département de M. Ould Abbès a énuméré, en outre, les différents symptômes qui peuvent indiquer un coup de chaleur, comme les maux de tête, l’envie de vomir, la soif intense, une peau anormalement chaude, rouge et sèche, ainsi que la confusion mentale.

Il est à noter, par ailleurs, que cette hausse des températures a contribué au déclanchement de quelques foyers d’incendie dans différentes communes relevant des wilayas de Chlef, Tizi Ouzou, Guelma, Bordj Bou-Arréridj, M’Sara (Khenchela), Mila, Béjaïa, El-Tarf et Tlemcen.

Selon la cellule de communication du commandement de la Gendarmerie nationale, des incendies d’origines indéterminées ont ravagé, du 8 au 10 août, plus de 44 hectares de chêne-liège et de broussaille, 40 hectares de pin d’Alep, 700 arbres fruitiers et 400 bottes de foin à travers les circonscriptions des communes de Zeboudja (Chlef), Aït Ouguacha (Tizi Ouzou), Belkheir (Guelma), Ghilassa (Bordj Bou-Arréridj), M’Sara (Khenchela), Amira-Arres (Mila), Semaoune, Tichy, Taskriout, Amizour (Béjaïa), Mechroha, Zaârouria, Haddada (Souk-Ahras) et Hammam-Ben-Salah (El-Tarf). Outre, une superficie forestière estimée à 62 hectares a été ravagée par deux incendies qui se sont déclarés mardi dernier à Tlemcen.

Kamélia H.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article