Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web Nouara

La gestion et la conservation de la biodiversité continentale dans le bassin méditerranéen est le thème d'un séminaire international, ouvert lundi à Tlemcen.

En ouverture de cette rencontre de trois jours, organisée conjointement par le Parc national de Tlemcen et la faculté des sciences de la Nature et de la Vie et à laquelle prennent part des experts et chercheurs d'universités algériennes et méditerranéennes, L'expert algérien Benabdelli Kheloufi a abordé la stratégie de gestion durable de la biodiversité dans le bassin méditerranéen.
Le conférencier a, de prime abord, souligné que "la biodiversité est devenue depuis les années 1990 une notion incontournable de l'écologie et de la protection de l'environnement" et que "sa préservation doit faire face à deux formes d'agresseurs, à savoir les activités humaines et l'environnement climatique".
Dans ce cadre, il a précisé que la région de la méditerranée est un "espace avec un contexte humain si complexe et si agressif envers la nature et que sans le comprendre, il est illusoire de le développer sans le perturber".
Il a ensuite expliqué que "sept plaies" menacent la biodiversité, en citant "la perte et la dégradation de l'habitat, la pollution, la modification du milieu, la surexploitation des richesses naturelles, les catastrophes naturelles, l'introduction d'espèces exotiques envahissantes, les perturbations humaines et les options politiques d'aménagement du territoire".
L'orateur a affirmé également que "la préservation de la biodiversité ne peut se concrétiser qu'à travers une réelle prise en charge des sources de dangers potentiels que sont la perte et la dégradation des habitats par la construction d'équipements structurants (barrage, infrastructures côtières, aménagement des espaces, ... etc), la pollution, la sécheresse, les espèces exotiques envahissantes et autres.
Les travaux de la première journée de ce séminaire international ont été marqués par la présentation d'une série de communications abordant, entre autres, "les zones importantes pour les plantes en Algérie", "Les orchidées d'Algérie et de Tunisie, un exemple de travail collaboratif sur la flore du Maghreb", "la biodiversité des champs d'Oranie" et "la situation actuelle du Parc national de Ligurie (Italie)".
D'autres thèmes visant à faire, d'une part le bilan des objectifs fixés pour enrayer l'érosion de la biodiversité, et d'autre part de débattre des derniers progrès méthodologiques et conceptuels permettant la préservation de la biodiversité, sont au programme de cette rencontre.
L'année 2010 a été proclamée par les Nations-Unies comme année internationale de la biodiversité.

 

http://www.dzscoop.com/fr/divers/4687-seminaire-international-a-tlemcen-sur-la-gestion-et-la-conservation-de-la-biodiversite-dans-la-mediterranee-.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article