Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web environnement et écologie en Algérie


PARTIE 8 : DEVELOPPEMENT DE L’AQUACULTURE

"POUR CELLES ET CEUX INTERESSES, je mets en ligne sur la page d’accueil de mon site WEB, en trois langues (Français, Arabe et Anglais), la PARTIE 8 : DEVELOPPEMENT DE L’AQUACULTURE"

D’un point de vue historique et contrairement à ce qui s’est passé pour la viande animale où l’homme a substitué très tôt l’élevage à la chasse, on a continué, en ce qui concerne le poisson à compter uniquement sur la pêche en mer pour se ravitailler en poissons. Parallèlement, la consommation humaine des poissons n’a pas cessé d’augmenter au fur et à mesure de l’évolution de l’homme qui est toujours à la recherche d’un régime alimentaire de plus en plus sain, varié et équilibré. Selon un rapport de la FAO, la majeure partie de l’aquaculture est localisée dans la région Asie-Pacifique où elle représentait, en 2008, plus de 89% de la production mondiale. La Chine contribue, à elle seule, pour plus de 62,3%. Parmi les 15 principaux pays producteurs de l'aquaculture, 11 se trouvent dans cette région. Ce même rapport affirme que la production mondiale des pêches de capture en mer stagne et que la population mondiale s'accroît, l'aquaculture est perçue comme ayant le meilleur potentiel de production de poissons pour satisfaire la demande croissante en produits aquatiques sains et de qualité. Du fait de sa croissance en volume et en valeur, l'aquaculture a nettement contribué à l'atténuation de la pauvreté et à l'amélioration de la sécurité alimentaire dans de nombreuses parties du monde.
Le changement climatique peut avoir des implications majeures sur la pêche et l'aquaculture côtière, à cause de la modification probable de la circulation marine (courants marins) qui pourront avoir des conséquences importantes sur les écosystèmes marins à travers le changement des profils de salinité et de température.

http://maghreb-clim-env.jimdo.com/

maghreb-clim-env.jimdo.com
Ce site est dédiée au climat, à l'environnement et au développement durable au Maghreb, à travers les travaux réalisés au Maghreb.soit par l'auteur ou par d'autres experts du Maghreb.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article