Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web environnement et écologie en Algérie

http://www.investir-en-tunisie.net

 

M. Mounir Bouaziz, vice-président de l'exploration et de la production au sein de Royal Dutch Shell, a annoncé que le groupe est en train de travailler de concert avec l'Algérie et la Tunisie pour l'exploration et l'exploitation du gaz du schiste, pour la première fois dans la région MENA, Moyen-Orient et Afrique du Nord.

 

Le vice-président de Shell a indiqué au journal anglophone d'Abou Dhabi, «The National», qu’ils ont des discussions très sérieuses avec les pays d'Afrique du Nord comme l'Algérie et la Tunisie pour travailler avec eux à la mise en place d'un cadre réglementaire et d'un régime fiscal.

M. Bouaziz a essayé de répondre aux appréhensions, fortement exprimées en Europe par des législations contraignantes, sur les impacts environnementaux de l'utilisation de la technique de la fracturation hydraulique. S'agissant de problèmes de sécurité, souvent mis en avant par les défenseurs de l'environnement d'un risque de pollution des nappes phréatiques, le responsable de Royal Dutch Shell se veut très rassurant : «J'admets qu'en tant qu'industrie, nous ne savons pas parfois nous asseoir face au public et expliquer ».

Le responsable de Shell a ajouté que le risque le plus évoqué concernant la fracturation hydraulique est la pollution de la nappe phréatique et aussi une utilisation de grandes quantités d'eau, ressources plutôt sous pression dans la région : « L'eau pour la consommation humaine que nous utilisons se situe en général à une profondeur maximale de 600 mètres alors que la fracturation va vers une profondeur de 4.000 mètres. Il n'y a donc aucun moyen que cela touche la couche d'eau en question. Nous avons appris dans l'industrie qu'il faut respecter le public. C'est une question qui est, à tort ou à raison, dans beaucoup d'esprits. Il est important, si nous entamons le développement de cette technologie dans la région, de prendre réellement le temps de l'expliquer aux intervenants. Pour la surexploitation de ressources en eau, nous avons appris comment minimiser son usage et comment utiliser les différents types de liquides…».

Le vice-président tunisien a rappelé que l'Algérie compte développer la production de gaz de schiste : « Sonatrach a annoncé qu'elle avait foré son premier puits dans le bassin d'Ahnet, au sud de Ain Salah ».

 

M.Kh

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article