Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de Web Nouara

Skikda: pour une ville plus "verte"

 

L’association "Bariq 21" de Skikda, multipliant les appels et les initiatives pour la protection de l’environnement, a invité dimanche les habitants de la ville, en distribuant prospectus et dépliants dans la rue, à "utiliser le moins possible leurs véhicules".

Saisissant l’occasion de la Journée internationale du volontariat qui précède le début de la Conférence de Copenhague sur le climat (7-18 décembre 2009), cette association a voulu "célébrer ce double événement par une action concrète sur le terrain", a indiqué son président, Mohamed Tabouche. Selon lui, la population de la ville de Skikda est "pleinement concernée par les changements climatiques, causés principalement par les émanations de gaz à effet de serre, particulièrement celles provoquées par les pots d’échappement" des véhicules automobiles.
"Cela nous a encouragé à confectionner et à distribuer des dépliants explicatifs pour inviter les citoyens à se déplacer en ville, autant que faire se peut, sans l’utilisation de leurs voitures", a ajouté M. Tabouche, expliquant que le but de cette action est "d’arriver à faire prendre conscience aux citoyens des périls liés aux changements climatiques et de leurs effets dévastateurs sur l’environnement et l’avenir de l’humanité de manière générale".
Pour le président de "Bariq 21", il n’est "pas utopique d’espérer que les Skikdis, qui disposent aujourd’hui d’une flotte importante de transport urbain et d’un téléphérique, puissent laisser, ne serait-ce qu’un jour par semaine, leur voiture au garage".
Les dépliants distribués contiennent notamment des chiffres avancés par l’Office national des statistiques (ONS), montrant que "65 % de l’air passant par nos poumons est pollué", qu’une grande partie (40 %) de la pollution atmosphérique est causée par les véhicules de transport et que 1.500 personnes meurent chaque année en Algérie à la suite de problèmes respiratoires aigus.

http://www.dzscoop.com/fr/index.php?option=com_content&view=article&id=184:skikda-pour-une-ville-plus-qverteq&catid=41:divers&Itemid=58
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article