Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de Web Nouara

Tazla et ces ordures ménageres

Par Hocine :: 29/08/2008 à 10:40 :: TAZLA ET CES ORDURES MENAGERES




c'est pas ce qu'il y  à de mieux comme vue, mais ça va changer


Centre de Gestion des déchets ménagers : Le village Tazla donne l’exemple

Après la gestion rationnelle et collective de ses ressources en eau, le village de Tazla, qui se situe à quelque 25 kilomètres d’Ighil Ali, au sud de la wilaya de Béjaïa, vient de donner un excellent exemple à suivre en matière de gestion des déchets ménagers en organisant le tri sélectif.

Pour ce faire, l’association du village, en collaboration avec l’association Bédé de Montpellier, a d’abord réuni les documents nécessaires sur le tri sélectif pour sensibiliser les enfants scolarisés en premier. 25 enfants de 8 à 15 ans sont partis dans la ville de Sétif pour reconstituer la filière du recyclage du ramasseur jusqu’à l’usine en passant par les collecteurs et les grossistes. Ainsi, la visite de l’usine leur a permis de comprendre le processus complet de récupération des déchets plastiques. De retour au bercail, ils ont alors commencé à étudier les déchets de leurs propres poubelles en les identifiant et en les classant. En compagnie d’un médecin, ils se sont ensuite intéressés aux différentes maladies générées par l’accumulation des ordures et le rôle joué par la pluie qui entraîne les déchets et pollue les nappes phréatiques. Les enfants ont ensuite réalisé des tableaux avec des schémas et des photos pour expliquer tout ce qu’ils ont appris sur la gestion écologique des ordures, le recyclage des matières premières et les conséquences de la pollution de l’environnement.

Des panneaux de sensibilisation invitant les habitants au civisme et à la propreté ont également été réalisés et accrochés en différents points du village. La troisième phase du projet a consisté à doter chaque maison de trois poubelles de couleurs distinctes. La poubelle de couleur marron est pour les déchets organiques, celle de couleur bleue est pour les déchets recyclables et la troisième, de couleur rouge, est pour les matières non récupérables. Dans le village, une déchetterie pour les matières recyclables a également été réalisée et une convention a été passée avec un collecteur qui passe au village récupérer la matière chaque fois qu’on fait appel à lui. Les déchets organiques sont transformés en compost pour servir d’engrais dans les champs après leur décomposition complète. Chaque famille a également reçu, en plus des trois poubelles destinées au tri sélectif, un panier en osier pour leurs achats quotidiens ; le but étant d’éviter autant que possible les sachets en plastique qui se retrouvent inévitablement dans la nature. Le lundi 28 juillet, une grande fête a été organisée au village pour donner le coup d’envoi du tri sélectif.

Les enfants, les membres de l’association du village et tous les habitants ont pris part au volontariat de nettoyage du village et de ses alentours. Beaucoup d’émigrés ont également tenu à assister à l’événement en étant présents physiquement ou en envoyant des dons pour marquer leur solidarité avec le village de leurs racines. Cela s’est fait dans la bonne humeur et l’entrain, en présence des autorités locales et des invités de marques dont M. Djoudi Attoumi, auteur et ancien moudjahid, et le couple Chaulet. Tout ce beau monde s’est ensuite retrouvé autour d’un couscous dans une ambiance de convivialité et d’hospitalité qui a fait chaud au cœur de tout un chacun. Après le tri sélectif des déchets, l’association du village compte réaliser d’autres projets comme la « Boutique solidaire », la création d’un troupeau de chèvres communautaire, la création d’une fabrique de fromage de chèvres, l’acquisition d’un bus pour le transport scolaire, la création d’une pépinière de montagne et bien d’autres choses encore qui éviter l’exode rural en fixant les habitants sur leur sol et en redonnant vie au village.

Par Djamel Alilat  El Watan du vendredi 01 Aout 2008

 

J'en profite pour saluer les initiatives de Mr Hocine

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article