Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web Nouara

 

 

 

Le Comité national des pêches maritimes et élevages marins, principale organisation professionnelle de la pêche française, a dit, mercredi, se réjouir de l’augmentation des quotas de thons rouges octroyée par les pays gestionnaires de la ressource en poissons.

La Commission internationale pour la conservation des thonidés de l’Atlantique (Cicta), réunie du 12 au 19 novembre à Agadir (Maroc), a accordé un relèvement des quotas de 12 900 à 13 500 tonnes, « dans le respect des avis scientifiques », insiste le Comité dans un communiqué.

Une centaine de bateaux français participent à la pêche au thon rouge en Méditerranée, dont une vingtaine de senneurs, les plus gros et les plus industrialisés. « Les demandes de la profession ont été entendues », juge le comité des pêches qui mentionne également le « décalage de dix jours de la période de pêche pour les senneurs et la consolidation du cadre général de gestion et de contrôle ».

« Toutes ces mesures sont un signe positif donné à la profession » qui s’est « engagée sur cette pêcherie depuis plus de 4 ans afin de garantir une pêche durable et responsable » estime-t-il. Le Comité des Pêches représente l’ensemble des professionnels français en métropole et en Outre-mer.

En 2008, les quotas, controversés, atteignaient encore 28 500 tonnes, avant d’être ramenés à 22 000 tonnes en 2009. La menace d’une inscription du thon route sur la liste des espèces en voie de disparition de l’ONU avait alors incité la Cicta à prendre des mesures plus radicales. L’objectif est d’arriver à une reconstitution du stock d’ici 2022.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article