Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web Nouara

 

 

En ce jour de vendredi, nous avons été agréablement surpris à hauteur du grand lac de la ville de Tighennif, qui était abandonné à son triste sort depuis belle lurette, de trouver des citoyens en famille qui se sont donnés rendez-vous dans ce lieu de détente et de loisirs.

En ce jour de vendredi, nous avons été agréablement surpris à hauteur du grand lac de la ville de Tighennif, qui était  abandonné à son triste sort  depuis belle lurette, de trouver des citoyens en famille qui se sont donnés  rendez-vous dans ce lieu de détente et de loisirs.  Le lac regorge d’eau et on peut y voir des cygnes et des canards sauvages barboter, joyeusement. Ce lieu, naguère transformé par des délinquants en quartier de beuverie, fait le plaisir des familles. Renseignement pris, nous avons appris que tout ce changement est l’œuvre de citoyens qui ont pris leur courage à deux mains pour faire de ce lieu, une place de farniente pour les familles pendant les jours de repos et  de  vacances scolaires . Un peu plus loin au niveau du cimetière de Sidi Omar Trari, un groupe de volontaires et de bénévoles et des membres d’associations caritatives, appuyés par  des ouvriers de l’APC et des ponts et chaussées s’affairaient à nettoyer ces lieux et faisaient du désherbage tout autour  des carrés des morts et parmi tous ces volontaires un grand nombre de jeunes étudiants et simples citoyens de la ville, conscients de la grandeur de ce geste de nettoiement pour la protection de l’environnement, ce qui fait dire à Boualem, un ancien cadre de l’agriculture à la retraite, nous voulons à travers ces  actions, former des éco-citoyens  épris de la sauvegarde  et de la propreté du milieu ambiant où il vit ; les pelles, les bèches et autre matériel agricole  mis à disposition qui ont troqué une journée durant leur outil de travail habituel, en informatique, médecine, enseignement, administration  pour verser dans ces travaux d’intérêt général de la communauté urbaine de cette localité  ou furent découvertes les mandibules de  l’homme de Palikao, des vestiges qui sont exposées au musée de l’homme à Paris. Un geste qui honore les citoyens  de la ville de Tighennif qui n’ont pas attendu longtemps pour passer à l’acte et une telle initiative a été appréciée par toute la population de Tighennif, mais la mobilisation doit être  massive, nous disent ces volontaires pour que l’action ne demeure pas ponctuelle et conjoncturelle. Des paroles sages  qui en disent long sur le degré de maturité de ces jeunes bénévoles dans cette opération désintéressée pour le bien être de la population.  
 A. Ghomchi

 

http://www.elmoudjahid.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article