Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web environnement et écologie en Algérie

http://www.fibladi.com/

28/06/2012 

Cinq communes de la wilaya de Tissemssilt bénéficieront cet été d’un apport de 5.000 mètres cubes supplémentaires d’eau potable à partir de forages, a-t-on appris jeudi auprès de la Direction locale de l’hydraulique.

Les communes de Emir Abdelkader, Theniet El Had, Maasim, Khemisti et Layoun verront le ratio en eau potable par habitant passer de 100 litres à 150 l/jour, sachant que ces régions sont alimentées actuellement à partir des barrages de Koudiat Rosfa (commune de Béni Chaib) et Derdar, implantés dans la wilaya d’Ain Defla, selon la même source.

Cette opération s’inscrit dans le cadre des nouveaux forages lancés par la Direction de l’hydraulique à la faveur du présent plan quinquennal, visant à renforcer l’alimentation en eau potable (AEP) des populations locales.

D’autre part, afin d’assurer un approvisionnement régulier en eau potable au profit des habitants du chef lieu de wilaya, les travaux d’aménagement et de renouvellement de 7 km d’adductions ont été achevés à partir de puits, situés dans la commune de Rechaiga (Tiaret). Ces travaux ont permis d’éradiquer les récurrents problèmes de fuites sur cette canalisation.

La même source a également fait état du lancement prochain des travaux d’aménagement et de rénovation de la principale canalisation du barrage de Dardar (Ain Defla), longue de 45 kms afin de régler le problème des fuites. Cet ouvrage alimente en eau potable huit communes de la wilaya de Tissemssilt.

La Direction locale de l’hydraulique a précisé qu’une quantité de 18.000 mètres cubes d’eau est mobilisée quotidiennement pour les besoins de toute la wilaya.

Cette quantité a enregistré une hausse de 5.000 m3/jour par rapport à l’année dernière, grâce aux apports du barrage de Koudiat Rosfa et de nouveaux forages, à l’instar de ceux de Rechaiga (Tiaret) ainsi que de puits et autres sources d’eau disponibles dans les zones rurales.

Le barrage de Koudiat Rosfa stocke actuellement un volume de 70 millions de m3 d’eau, soit un taux de remplissage de l’ordre de 95%. Il permettra de couvrir les besoins de la population de la wilaya en eau potable pour huit années en cas de sécheresse, selon la même source.(Aps)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article