Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nouara Algérie.com

Ecologie, environnement, nature, économie verte et développement durable en Algérie

"Tizi-Ouzou : 5e édition du Salon «Djurdjura du couscous»" par El Moujahid.com

La cinquième édition du Salon «Djurdjura du couscous» traditionnel, organisée à l'initiative de la Direction de la culture, s'est ouverte hier à Tizi-Ouzou sous les battements des tambourins exécutés par la troupe «Idhabalen».
La cérémonie d'ouverture de cette manifestation sur l’esplanade de la maison de la Culture a été marquée par des séances de démonstration de préparation de couscous, roulé à la main par des femmes, dans de grandes écuelles façonnées avec de l’argile. Cette édition est déclinée, cette année, sous le signe «Accueil du printemps», en référence aux différentes plantes de cette saison utilisées comme ingrédients dans la préparation de ce plat national traditionnel. Cette manifestation culinaire se tient avec la participation des wilayas d’Alger, Skikda, El Oued, El Bayadh, Constantine, Tamanrasset et autres régions du pays, appelées, trois jours durant, à faire connaître leurs recettes respectives de ce mets exposé dans des stands et décliné sous toutes ses formes et sauces.
«Seksou’ de Kabylie, «t’aâm» de Tamanrasset, «lemziat» de Constantine,  «mesfuf» d’El Bayadh sont, entre autres, les plats de couscous qui se disputeront les faveurs des palais du public, convié en la circonstance à des cérémonies de dégustation. «Au-delà de son aspect festif, cette manifestation se veut une fenêtre ouverte sur un plat national (couscous), préparé avec des ingrédients provenant du grand jardin qu’est l’Algérie, et suivant les recettes de nos aînées», a indiqué Mme Megari Malika, gérante de l’entreprise «Couscous el gherbal», coorganisatrice de la manifestation, soulignant que ce salon vise à «perpétuer cette tradition millénaire du couscous roulé à la main, selon des rituels du terroir, afin de préserver ce legs ancestral contre la concurrence des fabriques industrielles du couscous».
Du reste, les efforts déployés en ce sens par les femmes de la maison «Couscous el gherbal», basée à Boghni, au sud de Tizi-Ouzou, lui ont permis, selon sa gérante, de s’adjuger trois fois de suite le premier prix national du couscous traditionnel aux Salons de Mila (2006) et d’Alger (2007 et 2008).
 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Karim Tedjani

Karim Tedjani est un blogeur indépendant très concerné par les questions de l'environnement ainsi que de l'écologie en Algérie... Depuis 2009 , il sillonne autant le web que son vaste pays d'origine; afin de témoigner, d'apprendre, mais aussi de militer...
Voir le profil de Karim Tedjani sur le portail Overblog

Commenter cet article