Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web environnement et écologie en Algérie

 

logo


Les agences locales de l'Algérienne des eaux (ADE) ainsi que les subdivisions de l'hydraulique des daïras de Bouzeguène et Azazga, dans la wilaya de Tizi Ouzou, ont été assiégées, ce dimanche 12 août, par des habitants en colère las des fréquentes coupures d'eau potable durant cette période de canicule. 

À Azazga, située à 37 kilomètres à l'est de Tizi Ouzou, des centaines d'habitants du village Elmajene, dans la commune de Fréha, ont procédé à la fermeture des sièges de l'ADE et de l'hydraulique. Ils entendent dénoncer les fausses promesses des autorités locales quant au rétablissement de l'alimentation en eau, sujette aux coupures depuis le début de l'hiver dernier. « Est‑il acceptable de passer plus de 6 mois sans une goutte d'eau lorsque les autorités passent leur temps à annoncer que les barrages sont remplis ? », demande un protestataire à un responsable de l'ADE alors que ce dernier quitte le siège de l’entreprise. Les habitants d'Elmajene n'ont été reçus par aucun responsable de l’ADE.
 
À Bouzguène, à l'extrême est de la wilaya de Tizi Ouzou, les habitants de la cité des 350 logements ont également procédé ce dimanche dès les premières heures de la matinée à la fermeture du siège de l'ADE locale pour exiger, eux aussi, le rétablissement de l'eau potable qui ne coule plus dans les robinets depuis le début du Ramadhan. À Bouzeguène non plus, aucun responsable n'a daigné aller à la rencontre des habitants en colère.
 
Durant la semaine écoulée, des actions de protestation et de fermeture de sièges de l'Algérienne des eaux ont été enregistrées à Tadmait (20 kilomètres à l'ouest de Tizi Ouzou), à Boukhalfa ( à l'entrée ouest du chef‑lieu de la wilaya), à Makouda (au nord de la wilaya).
 
Ce mouvement de protestation intervient alors que jamais auparavant la wilaya de Tizi Ouzou n'a enregistré une pluviométrie aussi importante que durant l'hiver dernier. La population locale n'a jamais fait face à une pénurie d'eau aussi aiguë depuis au moins une dizaine d'années.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article