Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nouara Algérie.com

Ecologie, environnement, nature, économie verte et développement durable en Algérie

"TIZI OUZOU:Les rivières et les cours d’eau pollués" par Kamel BOUDJADI



13 Février 2010

 

L’urgence de trouver des solutions à une population de plus en plus exigeante, a contraint les élus à opter pour la facilité.

Les multiples réseaux d’assainissement dont bénéficient les villages de la wilaya de Tizi Ouzou commencent à porter leurs fruits pour le bien-être général. Les citoyens n’ont plus à se débarrasser des eaux usées et autres déchets. Mais, parallèlement à ces avantages incontestables, il s’avère que la nature et l’environnement en général, en souffrent grandement. Après quelques années, les rivières et les cours d’eau se trouvent pollués. En effet, le relief montagneux de la wilaya a fait que les villages sont en général entourés, en aval, de rivières et de cours d’eau jusque-là purs. Ils assuraient, jusqu’à un passé récent, les besoins en eau de toute la population. La santé de celle-ci en dépendait grandement. A présent, l’urgence de trouver des solutions à une population de plus en plus exigeante, a contraint les élus à chercher la facilité. Sans aucune étude préalable sur les conséquences, à court et long terme les réseaux d’assainissement de tous les villages raccordés se déversent dans les rivières en aval des localités. Quelque temps plus tard, l’eau est hélas! polluée, voire, les fontaines avoisinantes. Or, d’une part, cet état de dégradation de la nature ne semble pas alerter les parties concernées, bien que les conséquences en soient, à présent, visibles. Les éleveurs qui utilisaient pour leurs activités ses ressources naturelles, ont tous recouru à des solutions plus coûteuses comme l’achat de citernes. Les effets de cette pollution de l’eau a également atteint le semblant d’agriculture maraîchère qui subsistait encore. D’autre part, les mêmes autorités locales ne semblent pas préoccupées par les effets néfastes sur la santé des populations. L’on continue encore à déverser les eaux usées vers les rivières et les cours d’eau. Notons également que les spécialistes ont préconisé l’aménagement de bassins de décantation mais cette option n’a pas été retenue. Malgré son efficacité dans la préservation de la nature, les services concernés la rejettent, arguant qu’elle est plus coûteuse que les réseaux connectés vers ces cours d’eau. Enfin, en plus du manque d’intérêt accordé à l’environnement, les populations n’ont pas encore manifesté une volonté de préserver l’espace naturel. Aussi, cette tendance à faire fi de l’environnement ne pourrait être inversée qu’avec la naissance d’associations pour la préservation de la nature. Il est certain que la lutte sera longue car elle aura à changer les mentalités. Mais le besoin est plus qu’urgent.

Kamel BOUDJADI


L'Expression 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Karim Tedjani

Karim Tedjani est un blogeur indépendant très concerné par les questions de l'environnement ainsi que de l'écologie en Algérie... Depuis 2009 , il sillonne autant le web que son vaste pays d'origine; afin de témoigner, d'apprendre, mais aussi de militer...
Voir le profil de Karim Tedjani sur le portail Overblog

Commenter cet article