Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web écologie et environnement en Algérie

 

 

Le wali de Tizi Ouzou, M. Abdelkader Bouazghi, a procédé, en fin de semaine écoulée, à la mise en place du chantier de réalisation du nouveau barrage de Souk N’Tleta, dans la commune de Tadmait. Un barrage qui aura à recueillir les eaux de l’oued Bouguedoura et ses affluents.

Cette installation s’est déroulée sur le site de réalisation de cet ouvrage en présence de bureaux d’études, de cadres du secteur de l’hydraulique, des cadres de l’ANBT (Agence nationale des barrages et transferts) du groupe turc d’entreprises Nurol/Ozaltin qui aura la charge de la réalisation de ce projet, mais aussi des citoyens de la région et plus particulièrement, l’association des propriétaires terriens qui avait affiché une sourde et farouche opposition dans l’expropriation des 450 ha nécessaire à l’emprise de ce barrage. Après avoir écouté les parties intervenantes dans ce projet, le wali de Tizi Ouzou a exigé de l’entreprise sus-citée de respecter les délais contractuels qui sont de l’ordre de 40 mois à compter du lancement officiel des travaux. D’un volume régularisable de 98 millions de mètres cubes, ce barrage dont une autorisation de programme de 13 milliards de DA lui a été consacrée, est destiné au renforcement des ouvrages existants dans la wilaya, comme le barrage de Taksebt, mais aussi à la desserte en eau des wilayas de Tizi Ouzou et de Boumerdès. Il est à noter que ce projet a accusé un retard de près de 30 mois en raison de nombreux aléas, comme le problème de l’indemnisation, du moins son prix, que les propriétaires des terrains avaient refusé car jugé en deçà de la valeur actuelle de cession. Une indemnisation des expropriés pour une somme de 4,47 milliards DA, alors que de 270 familles dont les maisons seront englouties par les eaux de ce barrage ou qui en seraient menacées ont été relogés sur un terrain de 14 ha dégagé à cet effet. Par ailleurs, le wali M. Bouazghi a mis à profit la mise en place du chantier pour rassurer les familles et populations du nord de la wilaya que leur alimentation en eau potable se fera à coup sûr, même si un retard sera accusé dans ce programme du fait des problèmes de glissements de terrain dus aux intempéries de l’hiver dernier. « Une fois ce problème réglé et ce nouveau barrage pour lequel nous sommes là, réceptionné, la wilaya de Tizi Ouzou ne connaîtra plus de problème d’AEP », déclare le wali.

Rachid Hammoutène

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article