Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de Web Nouara Ecologie

  • Younes Djama/
  • lundi 23 septembre 2013 15:53/

Le groupe français Total, qui explore le gaz non-conventionnel dans le bassin de l’Ahnet (sud ouest algérien) en association avec Sonatrach et Partex, est en attente des textes d’application de la loi sur les hydrocarbures amendée pour entamer la phase d’exploitation du gisement.

 

«Nous sommes très optimistes, très confiants et pleins d’espoir que les textes réglementaires vont sortir très vite et nous espérons que cela cela permettra le lancement du projet dans les meilleurs délais ». C’est en ces termes que le Directeur général de Total Algérie, Vincent Dutel, a exprimé lundi ses attentes mais aussi son impatience de voir les modalités d’application de la loi algérienne sur les hydrocarbures signées et publiées sur le Journal Officiel. Le premier responsable de Total Algérie a fait sa déclaration en marge d’un séminaire sur les « perspectives économiques de l’Algérie », organisé par The Economist et le groupe américain General Electric (GE). Pour Vincent Dutel, le projet Ahnet est « très important, très complexe et très ambitieux de par son coût qui s’élève à plusieurs milliards de dollars ».
Inquiétudes
La compagnie pétro-gazière française exploite en association avec Sonatrach et Cepsa, un autre gisement gazier à Timimoun, où elle s’apprête à octroyer le marché de la construction de l’usine de traitement.
A une question sur l’exploitation des ressources non-conventionnelles dans laquelle l’Algérie s’est pleinement inscrite, mais qui suscite des inquiétudes en raison de ses conséquences sur l’environnement les ressources aquifères, le patron de Total Algérie estime que les interrogations à ce sujet sont légitimes, tout en insistant sur la volonté de sa compagnie de « développer ses projets avec les meilleurs standards de sécurité » pour minimiser l’impact sur l’environnement.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article